Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ LITTÉRATURE

Heidegger La poésie pense

Vous êtes ici : » » Heidegger La poésie pense ; écrit le: 4 mai 2012 par imen modifié le 6 juillet 2018

Heidegger La poésie pense

De plus en plus souvent, dans la progression de son ceux H Heidegger commente des poètes, ou écrit des poèmes, à la rechercha > de l’indistinction qui existait entre poésie et pensée chez les obscurs  philosophes présocratiques, avant la modernité et la métaphysiqj avant la déréliction du langage.

Car même aujourd’hui tout n’est pas pris dans la quotidienneté lai banalisation utilitaire du monde et du langage. Il reste encore des poètes, des artistes. Ce sont les dépositaires d’une authenticité ’ perdue, nous devons apprendre à les entendre.

Le langage parle

Pourquoi des poètes en temps de détresse? demande le poète] Hölderlin. Parce qu’il y a urgence, sous le règne de la technique, à ne pas tout à fait perdre la parole, répond Heidegger.

Le poète rend manifeste l’origine du langage dans l’Être. Car c’est le langage qui parle à l’homme, ce n’est en aucun cas l’homme qui crée

un langage pour disposer de l’étant Toute la difficulté est de se rendre capable d’entendre. D’entendre le poète, pour commencer. D’entendre en lui le langage, qui est Parole de l’Être, selon Heidegger. C’est cela que les Grecs à l’origine appelaient logos, et que nous avons oublié, enseveli : une parole qui dévoile tout en se voilant, parole dans laquelle Heidegger reconnaît la Vérité de l’Être, dévoilement de l’étant et retrait de l’Être.

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles