Platon L’âme et le corps

> > Platon L’âme et le corps ; écrit le: 28 avril 2012 par imen modifié le 4 juillet 2018

 L’homme c’est l’âme

Dans l’être que nous sommes nous-mêmes se manifeste la distinc­tion du sensible et de l’intelligible : nous ne sommes réellement ni ce poil de barbe ni cette oreille, ni cette main ni cet intestin, nous nous servons de notre corps, nous avons un corps mais nous ne le sommes pas.

Tout simplement parce que pour Platon la vraie existence est du côté des intelligibles, dont les êtres sensibles ne sont que des reflets, provi­soires et trompeurs. Ma vraie exis­tence est intelligible, c’est celle de mon âme, et pas matérielle (mon corps).

L’homme, c’est l’âme, affirme Platon. Nous sommes une âme provi­soirement liée à un corps, une âme qui a existé avant ce corps et qui existera après.

← Article précédent: Platon Le tissu dialectique Article suivant: Platon La sagesse et la mort


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site