➔ LITTÉRATURE

Platon Invention de la logique

> > Platon Invention de la logique ; écrit le: 30 avril 2012 par imen

Parole et pensée

L’homme est par définition, pour Aristote, l’animal qui possède le logos. Il n’y a pas à se demander si logos signifie ici « parole » ou « raison », il signifie évidemment les deux.

Les mots représentent les pensées, qui, elles, sont identiques chez tous les hommes, même si leurs langages diffèrent. Ce sont les pensées qu’il faut analyser à travers les mots.

Aristote analyse d’abord le langage de la connaissance pour isoler un vocabulaire de base de la pensée, qu’il appelle « catégories » (par exemple la quantité, le lieu, l’action…).

Déduire le vrai

Observons la composition des discours de connaissance. Ils peuvent prendre différentes formes, mais il existe une forme directe, la plus directe possible, pour formuler la connaissance. Cette forme de théorie pose d’abord des principes (ou axiomes) et des définitions, puis démontre étape par étape chacune des vérités.

La logique étudie surtout la manière dont à partir d’énoncés vrais on peut déduire d’autres énoncés vrais pour construire étape par étape une théorie. Aristote affirme que les démonstrations sont simple­ment des formes de raisonnement, une structure indépendante des continue .nous sommes capables de démontre par exemple,en partant de « si A alors B » : si B n’est pas vrai alors A non plus. Peu Sports ce que sont ce A et ce B.  

Pour avoir une théorie générale des théories, il faut cataloguer toutes ces structures d’énoncés qui ont la propriété de transmettre la vérité de leurs hypothèses à leurs conclusions. Aristote les appelle des« syllogismes ».

Le syllogisme conclut toujours en partant d’une connaissance plus générale (l’universel «tout homme est mortel » est indispensable pour conclure le particulier « Socrate est mortel », si on sait en plus que « Socrate est un homme »).

La forme de l’argumentation

Toujours pragmatique, Aristote étudie avec soin les techniques de démonstration en contexte probable, c’est-à-dire lorsqu’il n’y a pas de démonstration exacte possible sur la

question débattue. Comment trouver des arguments, les ordonner, trouver des exemples, réfuter, ne pas se contredire…

La mise en forme par Aristote de la parole de connaissance marquera l’institution scolaire jusqu’à aujourd’hui. Les dissertations que les professeurs s’acharnent à exiger de leurs élèves (introduction, trois parties, conclusion, rien de personnel ni d’intéressant dedans) se rattachent par une lignée continue d’exercices rhétoriques à la théorie d’Aristote sur l’expression.

Invention de la poétique

Heureusement, Aristote a aussi réfléchi sur les genres littéraires et le théâtre, mais malheureusement sa théorie de la comédie ne nous est Pas parvenue. Reste celle de tragédie, qui doit provoquer chez les spectateurs « le chagrin et la pitié », c’est-à-dire des passions, pour les purger dans l’imaginaire.

La poétique est globalement la technique permettant de produire une émotion chez l’auditeur. Elle est proche de la rhétorique, technique Permettant de produire la conviction.

Vidéo : Invention de la logique

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Invention de la logique

← Article précédent: Platon La réalisme antique Article suivant: Platon Invention de la métaphysique


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles