Wittgenstein une anti-psychologie

> > Wittgenstein une anti-psychologie ; écrit le: 4 mai 2012 par imen

Les Guignols de la psycho

On peut démonter toute la comeddia dell’arte de la psychologie uJ véritable Guignol avec ses personnages stéréotypés et ridicule:

la Volonté, toute à ses rodomontade! mais faible dès qu’il faut agir, |J Raison, toute à ses spéculations il infiniment bavarde, les Désirs, pJ vers et sournois, qui ne renoncent] jamais, le Surmoi, moralisateur J borné, inhumain…

On reconnaît les personnages, on j reconnaît les mêmes intrigues simples toujours reprises (… Un jour, la Raison dit à la Volonté… mais les Désirs écoutaient, cachés sous la table, et ils décidèrent de berner la Volonté…). Il n’y a pas vraiment de ! quoi rire.

Et si les tables pensaient ?

Je suis sûr qu’une table ne pense pas et qu’un homme pense. Je suis sûr aussi qu’une table ne grandit pas alors qu’un homme grandit. Jel sais comment ce serait si une table grandissait, mais je ne sais pas du tout à quoi cela ressemblerait si une table pensait. En y réfléchissant, je me rends compte que je ne sais pas ce que veut dire penser tel que je viens de l’employer — s’il s’agissait de parler ou savoir faire des multiplications, je saurais expliquer, mais penser, je ne vois pas ce que cela désigne directement.

La compréhension d’autrui

Et quand je parle du mental d’autrui ?

On pourrait croire que c’est par analogie avec mon propre mental • je  se tient la joue en disant « J’ai mal aux dents », j’en conclus qu’il do avoir dans son mental ce que moi j’ai dans mon mental lorsque je nn| tiens la joue en disant « J’ai mal aux dents ». Pas du tout : c’est Namur H’autrui, ou dans sa parole :  à partir de son physique, puis une comparaison entre son et mon mental. Je sais qu’il a mal aux dents ou qu’il est en  le conclus pas. En face de quelqu’un qui est en colère ou comme s’il simulait. Sa colère ou sa douleur me sont aussi immédiatement présentes que le seraient ma colère ou ma douleur. Il n’y a pas je mental privé séparé par des barrières, il y a un être-en-commun de la communication dans lequel je ne vois pas la « douleur mentale » d’autrui, mais sa douleur, sans ^ .. aucune mythologie intermédiaire.gouffre, affirme Wittgenstein, je ne peux pas, en réalité, faire

Le canard-lapin

Comment parler du mental ? En commençant par analyser ce que signifie interpréter. Wittgenstein emprunte son inspiration générale (et l’exemple du canard-lapin) à la théorie appelée psychologie de la forme ( Gestaltpsychologie).

On ne peut pas distinguer le fait de voir (un dessin) et le fait de le voir comme : voir comme lapin, voir comme canard. Il ne s’agit pourtant pas d’acte « mental » lorsque je bascule du voir comme canard au voir comme lapin, éventuellement avec un effort, et pourtant je peux volontairement faire basculer mon voir comme de l’un vers l’autre (normalement, ce sont les yeux qui bougent un peu). Conclusion : la j catégorie d’acte n’est pas la bonne pour décrire la saisie d’une inter­prétation.

Application : essayez de ne pas voir ce signe fë) comme un visage souriant, mais seulement comme quelques traits « san? signification ». C’est difficile ? Ce serait un « acte mental ‘possible?

Vidéo : Wittgenstein une anti-psychologie

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Wittgenstein une anti-psychologie

https://www.youtube.com/embed/8dnhOmFp-lo

← Article précédent: Wittgenstein, les illusions de l’intériorité Article suivant: Wittgenstein Savoir-faire et savoir


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site