Wittgenstein Savoir-faire et savoir

> > Wittgenstein Savoir-faire et savoir ; écrit le: 4 mai 2012 par imen modifié le 6 juillet 2018

Renonçons à la mythologie d’une intériorité mentale et à la myttj I logie d’une signification des mots qui serait une entité spirituelJ Comment faisons-nous alors pour parler, nous comprendre, exister intelligemment ? Nous ne savons pas comment nous faisons répond Wittgenstein, mais nous savons faire.

Montrer pour enseigner

D’abord, puisque n’importe quoi peut désigner n’importe quoi, comment nous y reconnaissons-nous ? Nous apprenons, c’est cela la vie. PourWittgenstein, toute utilisation d’un élément de communica­tion doit être comprise comme résultant d’un apprentissage.

L’apprentissage élémentaire des significations, au niveau le plus bas, se fait par ostension : on montre. C’est ainsi que nous avons appris les couleurs, par exemple (« … ça c’est rouge, ça, non, c’est orange… »). Mais cette ostension n’est rien de simple ni de direct. Quand je montre deux noisettes en disant « ça deux ! », mon correspondant coréen peut parfaitement comprendre que « deux » veut dire noisette, ou bon à manger, ou couleur marron clair.

← Article précédent: Wittgenstein une anti-psychologie Article suivant: Wittgenstein Invention de la pragmatique


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site