Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ LITTÉRATURE

Platon Ça commence très mal

Vous êtes ici : » » Platon Ça commence très mal ; écrit le: 28 avril 2012 par imen

Platon Ça commence très malIls ont tué Socrate

Philosophie est un mot grec signifiant « amour de la sagesse », mais son véritable commencement est à contretemps : la cité la plus cultivée et la plus démocratique, Athènes, condamne à mort l’homme le plus juste et le plus philosophe de tous les temps : Socrate.L’action se passe en – 399 et Socrate vient d’avoir 70 ans.

Trop de questions

Socrate est condamné à mort parce qu’il pose des questions sur tout, c’est-à-dire qu’il remet tout en ques­tion, d’une manière inouïe jusque-là, il renverse les valeurs et enseigne à le faire. Mais l’accusation la plus grave, parce qu’elle est punie de mort, est l’accusation d’impiété : Socrate ne croit pas aux dieux de la Cité et en cela il corrompt la jeunesse.


Pourtant, la philosophie commence tout simplement dans l’étonnement: rien n’est simple, rien ne va de soi. Il ne s’agit pas de détruire, mais de réfléchir pour progresser. Les dieux, affirme Socrate pendant son procès, m’ont destiné à être une sorte d’insecte volant qui harcèle le puissant cheval qu’est la Cité, pour qu’il donne le meilleur de lui-même.

L’excellence humaine, voilà la question

La grande question de la culture grecque est celle de l’excellence humaine (les vieilles traductions disent « la vertu »). Quelle est la forme de vie supérieure ? Qu’est-ce qu’être pleinement humain ?

L’excellence du cheval est sa capacité à la course, sa résistance et sa doci­lité, l’excellence de l’oreille, celle de la table ou du couteau, sont aussi faciles à définir. Mais l’excellence de l’homme ? Comment réaliser pleine­ment le meilleur de soi ? Être heureux d’un vrai bonheur ?

Aux formes de vie traditionnelles, le guerrier, le chef, le politique, le poète,

le marchand, le prêtre, le travailleur, l’athlète, l’artiste… Socrate vient d’en ajouter une autre : le philosophe.

Du maître au disciple

Platon reste fidèle à l’idéal de Socrate, mais le développe en une doctrine, fonde une école, écrit des livres. L’interlocuteur principal des livres de Platon, qui sont des dialogues, reste Socrate, même si ce sont des idées nouvelles que Platon met dans sa bouche. Ce n’est pas pour profiter de la célébrité de Socrate, c’est par fidélité au commen­cement tragique de la philosophie.

Mais pourtant, la Cité totalitaire que Platon finira par imaginer, pour résoudre définitivement la question de la justice, aurait à coup sûr arrêté et exécuté Socrate dès qu’il y aurait ouvert la bouche…

Donc non seulement ça commence mal, mais en plus on n’est pas près de s’en sortir.

Vidéo : Ça commence très mal

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Ça commence très mal

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles