Wittgenstein une anti-sémantique

> > Wittgenstein une anti-sémantique ; écrit le: 4 mai 2012 par imen

Dissoudre, pas résoudre

Que faire des problèmes qui ne reposent que sur des abus Æ langage ? On ne peut pas les résoudre, il faut les dissoudre. Résoi J le problème du « sens de la vie », par exemple, ce sera faire sentirqud ce problème n’a pas de sens, qu’il ne consiste qu’en un jeu de moM une possibilité vide du langage, comme demander dans quel tiroir se trouve la clef des champs, al combien chausse un pied de nez.

Mythologies de la signification

Il faut traiter le mal à la source, cara des questions dépourvues de sen| sont en circulation c’est parce que règne une théorie du sens, une sémantique, qui est purement B simplement une mythologie du sens pour Wittgenstein. On considère lel « sens » des mots et des expressions comme une entité spirituelle qui volette autour des phrases et que notre âme saisit dans l’acte«] compréhension. Chaque parole serait entourée d’un halo mysW rieux, sa « signification », de la même nature que les « pensées » qui volettent dans nos âmes. Si cette mythologie naïve était cohérente, pourquoi pas ? Mais c’est elle qui embrouille tout.

« Meaning is use »

La signification n’est pas une entité mystérieuse qui flotterait dm dessus des phrases et la compréhension des significations n’en  pas la chasse aux papillons. La signification est tout entière contenUl dans l’utilisation que nous faisons des mots : meaning is use est slogan de l’anti-sémantique de Wittgenstein — le sens des motsc^ la manière dont nous nous en servons, pas une propriété de l’otOT mot. Si des humains utilisent l’échange verbal « Ça va ?— On fait aller” pour se saluer,ils donnent une signification à cette expression ,par cet usage.

On peut avoir l’illusion que les significations sont des objets abstraits •se combinent entre eux, par exemple que la phrase « passe-moi les régles » combine la signification de « sel » et de « passer » en utilisant règles de l’impératif en français… Sauf que bien des expressions »ès différentes peuvent avoir exactement le même usage, dans la ^ême situation. Par exemple « hep ! envoie! ». C’est la situation d’usage qui détermine les significations, pas le « contenu de signification » des mots.

← Article précédent: Wittgenstein Les impostures du langage Article suivant: Wittgenstein, les illusions de l’intériorité


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site