Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ LITTÉRATURE

Hume Tout vient des sens

Vous êtes ici : » » Hume Tout vient des sens ; écrit le: 2 mai 2012 par imen

Hume Tout vient des sens

Décomposons le mental

Les contenus mentaux ont une origine, et comme toutes les produis tions naturelles ils s’expliquent par leur origine.

Toute idée complexe se décompose en idées simples. Toute idée simple se décompose en éléments de base sensibles, c’est-à-dire en impressions. Les idées simples sont des copies d’impressions et loi idées complexes sont des composés d’idées simples. Un exempâ (pas au hasard) : l’idée de Dieu et de toutes ses vertus est composée] par les idées simples et les impressions de tel ou tel homme et de ses ! vertus, dans une composition qui les porte imaginativement à l’infini.


Simple

Dès lors, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple?Si encore il y avait en nous quelque chose qu’il serait impossible d’expliquer par notre relation directe et sensible au monde matériel qui nous entoure, il faudrait bien aller chercher ailleurs, des abstractions et des théories peu vraisembla­bles, mais justement non, aucun besoin, il ne se trouve rien en nous qui ne s’explique pas facilement par les perceptions sensibles et les constructions de notre imagination »1 partir de ces perceptions.

Théorie des sensations atténuées

Cette explication demande juste un peu d’audace philosophique.

Quelle différence entre une piqûre d’abeille et le souvenir d’une piqûre d’abeille ? Ou l’idée d’une piqûre d’abeille ? La vraie piqûre est plus vive, plus intense, mais les souvenirs ou les idées sont de w même nature, simplement atténuée. Seule la piqûre ressentie est suffisamment vive, c’est-à-dire assez « vivante » et intense, pourêtri ressentie comme une douleur par le corps. Souvenirs et idées des piqûres ne sont plus assez vifs pour que nous avons mal, mais demeurent suffisamment actifs pour que nous prenions garde aux abeilles.En s’écartant craintivement d’un essaim en colère, n’est-il pas vrai qu’on peut presque sentir les piqûres ? En voyant quelqu’un  qui se trop un doigt n’avons-nous pas presque mal à nos doigts que nous Contractons involontairement ?

Les contenus mentaux sont des impressions atténuées de sensation ce qui explique parfaitement leur origine et surtout leur nature, comment ils « correspondent » à des objets extérieurs.

Comment fabriquer une montagne d’or

Par extension, on obtient l’axiome empiriste : tout ce qui ne provient pas directement des sens est composé à partir de ce qui provient directement des sens (et donc en provient indirectement). Parce que nous possédons, outre nos sens qui nous ouvrent sur le monde réel, une imagination, faculté de recopier et de recomposer les données des sens. Même après avoir mangé le gros gâteau, je peux me le « re-présenter » (hélas mentalement seulement), puis l’associer avec le souvenir, lui aussi recopié, du magasin où il y en avait d’autres semblables, et aller en acheter un autre. Le second gâteau n’est pas présent à mes sens lorsque je pense à lui et décide d’aller l’acheter, il a été fabriqué par mon imagi­nation, mais rien d’autre n’a été utilisé que ce qui m’a été fourni par mes sens dans l’expérience.

Il en va toujours ainsi.

Je n’ ai jamais vu de montagne d’or mais j’ai vu de l’or et j’ai vu des Montagnes et j’ai une imagination en état de marche, cela suffit.

C’est tout ?

Mais pour qu’il y ait des sensations il faut bien qu’il y ait des objets reels Qui les produisent, objectera-t-on à Hume. De cette réalité extra- mentale que savons-nous ? Rien, car les sensations sont effective­ment produites, répond Hume, par des « objets réels » si vous voulez appeler ainsi, mais nous ne pouvons considérer ces objets que c°nime les causes inconnues de nos sensations. Rien de plus. Tout c°mmence et tout finit avec la sensation.

Vidéo : Tout vient des sens

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Tout vient des sens

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles