Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ LITTÉRATURE

Descartes Reves

Vous êtes ici : » » Descartes Reves ; écrit le: 30 avril 2012 par imen

Descartes Reves

Dscartes n’est pas cartésien

L’expression « un esprit cartésien » désigne aujourd’hui, à la limite du péjoratif, un esprit limité au factuel et à son analyse par une rationa­lité élémentaire, un esprit qui ne veut reconnaître que des relations causales matérielles et a besoin de prudentes règles de méthode pour ne pas aller trop vite et ne pas s’emmêler les concepts.

René Descartes (1596-1650) est peut-être indirectement responsable de cette signification, d’accord, mais il est lui-même tout sauf carté­sien en ce sens-là.


Il est baroque

L’expression « baroque » désigne une époque culturelle, celle de Descartes justement. Intellectuelle­ment un esprit baroque est un esprit fantasque, imaginatif, qui aime les motifs répétitifs et chargés, qui aime les contrastes et le pathétique.

Sans l’être complètement, Descartes est bien plus un esprit baroque qu’un esprit cartésien, il faut en tout cas le comprendre comme plus proche des sublimes grandeurs de Pascal ou de Racine que de M. Homais, le pharmacien borné de Madame Bovary.

Le jeune Descartes est un gentilhomme modeste qui part aux armées faire les guerres d’Allemagne. La guerre en dentelles que se livrent les Princes est quand même une guerre, et Descartes sait se battre à l’épée .Il passe le plus clair de son temps en voyages.

Le songe d’une nuit d’hiver

Le 10 novembre 1619, isolé en Allemagne dans une pièce qu’on appe­lait un « poêle » (à cause du chauffage par un poêle central), Descartes vit une sorte d expérience mystique, sous la forme de « songes ». Il s’agit de rêves divina­toires dont le sens est obscur mais dont il tire des conclusions particuliè­rement claires.

Descartes interprète ses visions comme une lumière dans le chaos qui jusque-là caractérisait sa pensée et sa vie. L’expérience est ambiguë parce que le philosophe est emporté par l’enthousiasme, il passe par de véritables moments de délire, mais en même temps ce qui l’enthousiasme c’est une science admirable, parfaite, achevée, la connaissance totale.

L’interprétation précise des éléments de ces songes nous échappe (des fantômes, un vent qui emporte Descartes, un melon, la foudre, des livres ouverts…), même si on sait que Descartes s’est intéressé à des symbolismes, par exemple celui des Rose-Croix. D’une manière °u d’une autre, ces rêves constituent l’origine de la vocation ration­nelle de Descartes, il se sent investi d’une mission, assurer la connais­sance de tout le connaissable.

Baroque, incontestablement, cette naissance de la rationalité dans le monde des rêves.

Vidéo : Reves

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Reves

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles