Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ LITTÉRATURE

Kant L’ordre objectif du monde

Vous êtes ici : » » Kant L’ordre objectif du monde ; écrit le: 3 mai 2012 par imen

Kant L'ordre objectif du monde

Rentrer maison

Ce qui vient de marcher si bien pour l’espace et le temps ne qu’à être étendu à toutes les dimensions de la connaissance.Parce que notre connaissance de la réalité ne se limite pas, heureusement a  savoir que les objets sont étendus] dans l’espace et sont soumis aÉ temps. Il y a des concepts d’arbre,3 chien, de maison… une infinité de notions qui nous servent à classer leJ objets. Qui nous servent aussi à nous repérer et à agir sur eux en utilisant la connaissance que nous en avons: s’abriter à l’ombre d’un arbre, nourrira le chien, rentrer à la maison.

Avant même d’être soumis aux mêmes lois de la nature, au sens scientifique du terme, tous les objets composant la réalité possèdent des propriétés constantes, objectives. C’est ce qui fait de la réalité une réalité objective, la même pour tous. Et nous permet de reconnaître notre maison.


Tout s’explique

Selon Kant, c’est parce qu’il y a un système a priori de mise en ordre de la réalité qu’il y a une seule réalité et qu’elle peut donc être objec­tive. Mais c’est aussi cela qui explique que la science réussisse si bien : elle ne fait que re-découvrir le système qui prédétermine l’ordre de la réalité. La réalité est dès sa manifestation à notre conscience (comme « phénomène » dit Kant) préconditionnée paru système complexe de concepts a priori, qui explique le systèrrv complexe que forment les objets réels dans un monde parfaiternen ordonné.

Les textes de Kant les plus difficiles essaient de comprendre comment les objets réels se constituent transcendantale ment par la synthèse des données sensibles qui nous parviennent, cette synthèse s’opérant selon des lois précises, des principes de mise en ordre .Par exemple un principe de continuité de certains objets a travers des changements ordonnés (un arbre qui grandit), des principes de succession dans le temps selon une relation de causalité (la vitre se brise à l’instant de, et à cause de, l’impact de la pierre), et bien »autres encore, assez redoutablement abstraits.

C’est parce qu’elle est filtrée que la réalité est ordonnée

Résultat : si les conditions de possibilité des objets du monde, pour nous, constituent un système de règles a priori, alors bien sûr que les objets effectivement présents dans le monde seront soumis à ces mêmes règles (les propriétés de l’espace, la causalité…).

Il y a donc dans la réalité un ordre objectif, universel et nécessaire : à cause du filtre a priori qui s’impose aux objets qui nous apparaissent (les phénomènes). Mais à eux seulement, ne l’oublions pas.

Une autre formulation, plus kantienne que l’image du filtre : la réalité est construite selon des règles a priori, dans notre esprit mais pas dans notre conscience, elle se construit à partir des données sensi­bles. Donc le résultat de cette cons- truction obéit aux règles de sa cons­truction. Ce sont les lois de la réalité, lois universelles et nécessaires, on comprend maintenant pourquoi.

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles