Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ LITTÉRATURE

Sélectionner les informations : Une information hiérarchisée et construite

Vous êtes ici : » » Sélectionner les informations : Une information hiérarchisée et construite ; écrit le: 13 mars 2012 par chayma

Sélectionner les informations : Une information hiérarchisée et construitePour être parlantes, les informations ne doivent pas être placées sur le même plan, « en rang d’oignon » ; elles gagnent toujours à être hiérarchisées ou plus simplement construites. Une nuance sépare les deux termes : le premier insiste sur la nécessaire distinction entre ce qui est plus important et ce qui l’est moins, le second met l’accent sur les liens logiques qui devraient toujours exister entre les informations, même s’ils sont implicites. Nous examinerons les conséquences qu’induisent ces « accents » différents.

Comment insister sur l’essentiel ?

Pour mettre l’essentiel en valeur… il faut l’avoir identifié en tant que tel ! Il n’existe pas en soi, mais par rapport à vos objectifs et plus globalement en fonction de ce que nous avons appelé le « projet éditorial » de votre revue de presse. La hiérarchisation commence donc plus particulièrement par la définition des rubriques qui reflètent ce projet éditorial.

Elle continue par une bonne gestion de la redondance : une information mise en valeur typographiquement dans le sommaire, reprise éventuellement dans un sommaire partiel correspondant à une rubrique, et rappelée comme importante dans un index figurant dans un numéro ultérieur de la revue de presse ne passera pas inaperçue. La reproduction de plusieurs articles ne présentant que des différences de forme minimes, peut produire le même effet d’insistance, surtout dans le cas des revues de presse qui ne reprennent pas automatiquement tous les articles parus sur un même sujet.

La surface accordée peut aussi constituer un indicateur précieux pour le lecteur : un article reproduit in extenso aura un poids différent de la simple donnée bibliographique. Attention : dans ce dernier cas, indiquez à votre lecteur le mode d’accès au texte intégral du document non publié. Il en va un peu différemment des textes reproduits partiellement (avec la présence systématique du signe […] pour indiquer les coupures) ; les passages sélectionnés peuvent avoir une importance identique à celle d’un article publié en entier.

C’est surtout la mise en page qui permet de valoriser un texte par rapport à un autre : consacrer une page à un texte important – éventuellement entouré d’un filet – n’a pas la même signification que de regrouper plusieurs textes sur une même feuille.

Enfin, vous pouvez insister explicitement sur l’importance relative des articles reproduits au moyen d’un rédactionnel personnel. Aussi court que possible, celui-ci présentera l’intérêt de tel texte, en même temps qu’il précisera les liens éventuels entre les différents articles d’une page ou d’un ensemble plus vaste. C’est aussi un lieu privilégié pour suggérer le sens de l’information.

Construire une logique

Essayez au maximum de regrouper « ce qui va ensemble ». Pour cela, vous aurez recours aux grands types de relations logiques suivants :

 la relation d’identité et de comparaison

Elle vous conduira à regrouper les informations reprises sous la même forme par différents journaux, en analysant éventuellement les différences de traitement dans un rédactionnel personnel.

 la relation de complémentarité

elle regroupera des informations différentes, mais qui illustrent une même thématique, soit en construisant un dossier autour d’une question importante, soit en suivant un ordre chronologique. Attention : la présentation chronologique par événement est à privilégier, que l’on descende ou que l’on remonte le fil du temps ; éviter la construction chronologique « absolue » de la revue de presse, qui conduit à mélanger les événements et les types de traitement (par exemple un éditorial du Monde risque d’intervenir après un article de locale).

 la relation d’opposition

Loin d’être toujours synonyme de contradiction, elle est très parlante pour le lecteur, parce qu’elle structure la perception. Construisez donc vos informations en opposant par exemple « vous » et « les autres » (ce qui oblige aussi à ne pas oublier ces derniers), une information positive et une information négative, etc.

 la relation de causalité

Sauf exceptions qui existent, cette relation n’est pas facile à gérer dans la mise en relation d’articles simplement informatifs. Elle peut néanmoins vous aider si vous cherchez à identifier et à mettre en valeur des textes qui expliquent la situation actuelle, ou qui en analysent les conséquences ; pour cela, vous serez souvent amené à valoriser des éditoriaux ou des commentaires. Un rédactionnel personnel peut aussi utiliser et développer explicitement cette relation.

Vidéo : Sélectionner les informations : Une information hiérarchisée et construite

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Sélectionner les informations : Une information hiérarchisée et construite

https://www.youtube.com/watch?v=XpHayRvjCvE

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles