➔ LITTÉRATURE

Symbolisme mouvement littéraire

> > Symbolisme mouvement littéraire ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction modifié le 1 octobre 2014


Le symbolisme est un mouvement littéraire et artistique a émergé en France et en Belgique en 1870, en réaction au naturalisme et parnassienne mouvement. Ce mouvement a été exporté vers la Russie, en particulier par Valéry Brioussov, poète et fondateur du symbolisme russe.

Le mot a été déplacé par Jean Moréas, en utilisant ici l’étymologie du mot symbole («jeter ensemble») pour décrire l’analogie entre ce poème veut faire de l’idée abstraite et la charge image de l’exprimer. Pour les symbolistes, le monde ne peut pas être confiné à une apparence concrète réductible à la connaissance rationnelle. C’est un mystère à déchiffrer les lettres qui inanité grève du partitionnement des sens: sons, couleurs, vision de la partie la même intuition qui fait du poète une sorte de magicien. Oscille entre le symbolisme des deux formes peut évoquer une réalité supérieure et d’inviter le lecteur à déchiffrer un vrai: d’abord dédié à la création d’impressions – y compris l’harmonie musicale – un souci de rigueur pour enrayer rapidement la recherche d’une nouvelle langue. L’influence Stéphane Mallarmé est ici considérable, conduisant à la poésie hermétique.

Origines

En littérature, le mouvement du symbolisme a ses racines dans Les Fleurs du Mal (1857) de Charles Baudelaire.L’esthétique symboliste a été développé par Stéphane Mallarmé et Paul Verlaine dans les années 1860 et 1870. Dans les années 1880, l’esthétique symboliste, étayée par une série d’événements, a attiré une génération d’écrivains. La traduction en français par l’œuvre de Baudelaire sur Edgar Allan Poe, d’une influence considérable, a été à l’origine de nombreuses tropes et des images de la symbolique.

Mouvement distinct dans la littérature, le symbolisme dans l’art émerge de la face de la romance gothique, mais où l’art romantique était impulsif et rebelle, l’art symboliste était statique et hiératique.

Étymologie

Le mot «symbolisme» est formé à partir du mot «symbole» qui vient du latin symbolictum, ‘symbole de la foi», symbolitulus ‘signe de reconnaissance’, le sumbolon grec, «objet coupé en deux constituant un signe de reconnaissance quand les porteurs pourrait assembler (sumballon) les deux morceaux. ‘Dans la Grèce antique, le« symbolon »était un morceau de poterie qui a été brisé en deux et nous avons donné deux ambassadeurs de villes alliées à reconnaître.

Musique

Le symbolisme a également influencé la musique. Plusieurs écrivains symbolistes et les critiques étaient positives au sujet de la musique de Richard Wagner.

L’esthétique symboliste eu une influence significative sur les travaux de Claude Debussy. Son choix de textes et les thèmes sont presque exclusivement le canon symboliste. Compositions telles que ses arrangements de cinq poèmes de Baudelaire, des chansons différentes sur des poèmes de Verlaine, l’opéra Pelléas et Mélisande, et son projet de deux histoires illustrant Allan Poe, Le Diable dans le beffroi et La Chute de la Maison Usher indiquent les goûts et les les influences de Debussy symbolist.His œuvre clé, le Prélude à l’après-midi d’un faune, a été inspiré par un poème de Stéphane Mallarmé, L’Après-midi d’un faune.

Nouveaux

Pour inverser le roman (1884) de Joris-Karl Huysmans contient plusieurs thèmes qui ont ensuite été associés à l’esthétique symboliste. Ce roman, dans lequel une action a lieu, est un catalogue décrivant les goûts et la vie intérieure de Des Esseintes, un antihéros excentrique et solitaire. Ce thème a également été exploité par Oscar Wilde dans plusieurs passages de The Picture of Dorian Gray, où l’apparition d’un «Livre jaune» se réfère explicitement au roman de Huysmans.

Paul Adam a été le romancier le plus prolifique et le représentant symboliste. Les Demoiselles Goubert, co-écrit avec Jean Moréas en 1886, est à mi-chemin entre le naturalisme et le travail symbolique.Symbolistes Peu utilisé cette formule, à l’exception près du Roi dément publié en 1896 par Gustave Kahn. Une autre fiction est parfois considéré comme symboles sont les contes de misanthrope (et surtout, misogyne) de Jules Barbey d’Aurevilly. Le premier roman de Gabriele D’Annunzio a également été écrite dans un symboliste esprit.

Théâtre

Symboliste drame est la vie spirituelle et mystique. Le travail principal est celui de Mélisande de Maurice Maeterlinck Pelléas et 1892. Les premières pièces de Paul Claudel sont également symboliques, comme la tête d’or, 1890. Alfred Jarry donne la forme de comédie du théâtre symboliste proche de l’absurde avec son jeu Ubu Roi en 1896.

← Article précédent: Sujets bac littérature 2010 Article suivant: Tableau mouvement littéraire


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles