Nouveauté littérature

> > Nouveauté littérature ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction

Nouveau roman est un mouvement littéraire de la 1953-1970 année, réunissant des écrivains appartenant principalement aux Éditions de Minuit. Le terme a été créé, avec un sens négatif par le critique Emile Henriot dans un article dans Le Monde du 22 mai 1957, en critiquant la jalousie roman, Alain Robbe-Grillet. Le terme sera exploité par les deux revues littéraires désireux de créer des nouvelles ainsi que d’Alain Robbe-Grillet qui voulait promouvoir les auteurs, il rassembla autour de lui, les Éditions de Minuit, où il a été conseiller de la rédaction. Il juste avant la nouvelle vague qui est née en Octobre de cette année.

Définition

Dans Pour un nouveau roman, publié en 1963, Alain Robbe-Grillet réunit des essais sur la nature et l’avenir du roman. Il rejette l’idée, adoptée à lui, l’intrigue, et même psychologique portrait de la nécessité pour les personnages.

Repousser les conventions du roman traditionnel, comme il avait imposé depuis le eighteenthcentury et prospéré avec des écrivains comme Honoré de Balzac et Zola, le nouveau roman est conçu comme une prise de conscience de l’art lui-même. La position du narrateur est particulièrement remise en question: quelle est sa place dans l’intrigue, pourquoi qu’il dit ou l’écrit?L’intrigue et les personnages, qui étaient auparavant considérées comme la base de toute fiction, brouillant l’arrière-plan, avec des orientations différentes pour chaque auteur, ou même pour chaque livre.

Avant eux, en 1956, le roman de Nathalie Sarraute avait déjà interrogé et mis au défi ses conventions dans son essai L’ère du soupçon. Ses romans sont la mise en œuvre de sa théorie.

Notez que dans le même temps, l’Oulipo, avec des armes différentes, en essayant, avec le même succès, à renouveler l’acte d’écrire. Choses (1965) de Georges Perec peut être lu comme une mise en œuvre du programme du nouveau roman dans lequel les objets de consommation devenu le véritable héros du roman plus que les protagonistes.

New Roman veut renouveler le genre romanesque qui remonte à la plus profonde premier sentiment qui guide antiquity.The nouveaux écrivains est le renouvellement. Pour cela, l’intrigue est secondaire, les personnages filiale devenu inutile, s’ils sont présents, ils sont nommés par les initiales (c’est là où nous voyons l’influence de Franz Kafka, notamment avec le procès).

Tous ces changements impliquent donc une lecture active, et même une maîtrise approfondie d’une certaine culture utilisée par les auteurs du livre qui permet d’exister en tant que tels.

Alors pourquoi ce changement, si soudain, car après l’apogée romantique du XIXe siècle viennent se placer dans le vingtième? Comme d’habitude, vous devez lier la littérature et l’histoire. Le vingtième siècle a été marqué par deux guerres mondiales et l’esprit humain est «signé» (selon l’expression utilisée par Nathalie Sarraute), dans le sens de la vie dans l ‘«ère du soupçon». Une révolution romantique (car il est définitif), il est possible de traduire ce sentiment de malaise et d’insécurité, mais aussi de rompre la régularité de la continuité tristes littéraires auparavant jamais remis en question.

Définition

Dans Pour un nouveau roman, publié en 1963, Alain Robbe-Grillet réunit des essais sur la nature et l’avenir du roman. Il rejette l’idée, adoptée à lui, l’intrigue, et même psychologique portrait de la nécessité pour les personnages.

Repousser les conventions du roman traditionnel, comme il avait imposé depuis le XVIIIe siècle et a prospéré avec des écrivains comme Balzac ou de Zola, le nouveau roman est conçu comme une prise de conscience de l’art lui-même. La position du narrateur est particulièrement remise en question: quelle est sa place dans l’intrigue, pourquoi qu’il dit ou l’écrit?L’intrigue et les personnages, qui étaient auparavant considérées comme la base de toute fiction, brouillant l’arrière-plan, avec des orientations différentes pour chaque auteur, ou même pour chaque livre.

Avant eux, en 1956, le roman de Nathalie Sarraute avait déjà interrogé et mis au défi ses conventions dans son essai L’ère du soupçon. Ses romans sont la mise en œuvre de sa théorie.

Notez que dans le même temps, l’Oulipo, avec des armes différentes, en essayant, avec le même succès, à renouveler l’acte d’écrire. Choses (1965) de Georges Perec peut être lu comme une mise en œuvre du programme du nouveau roman dans lequel les objets de consommation devenu le véritable héros du roman plus que les protagonistes.

New Roman veut renouveler le genre romanesque qui remonte à l’antiquité la plus profonde. Le premier sentiment qui guide les nouveaux écrivains est le renouvellement. Pour cela, l’intrigue est secondaire, les personnages filiale devenu inutile, s’ils sont présents, ils sont nommés par les initiales (c’est là où nous voyons l’influence de Franz Kafka, notamment avec le procès).

Tous ces changements impliquent donc une lecture active, et même une maîtrise approfondie d’une certaine culture utilisée par les auteurs du livre qui permet d’exister en tant que tels.

Alors pourquoi ce changement, si soudain, car après l’apogée romantique du XIXe siècle viennent se placer dans le vingtième? Comme d’habitude, vous devez lier la littérature et history.The vingtième siècle a été marqué par deux guerres mondiales et l’esprit humain est «signé» (selon l’expression utilisée par Nathalie Sarraute), dans le sens de la vie dans l’ère «des soupçons. ‘ Une révolution romantique (car il est définitif), il est possible de traduire ce sentiment de malaise et d’insécurité, mais aussi de rompre la régularité de la continuité tristes littéraires auparavant jamais remis en question.

Un relativement nouveau

Les ‘nouveaux romanciers’ mettre en pratique les solutions déjà testées par leurs prédécesseurs littéraires: Joris-Karl Huysmans fut, en 1884, il ya 70 ans, a prouvé en sens inverse à l’intrigue n’est pas nécessaire dans le roman, la méthode classique de Franz Kafka de caractérisation est accessoire personnage, James Joyce s’était débarrassé du fil narratif, ce que les auteurs du théâtre de l’absurde était le réalisme.

← Article précédent: Nouveau livres Article suivant: Nouvelle définition littéraire


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site