Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ LITTÉRATURE

Musset alfred

Vous êtes ici : » » Musset alfred ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction

musset alfred

Alfred de Musset, «C’était la nuit noire, la cloche jaune, la Lune, comme un point sur un i.’ Alfred de Musset, «Un peuple malheureux est les grands artistes.’ Alfred de Musset, «Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels, toutes les femmes sont perfides, rusé, vaniteux, curieux et dépravé: le monde est un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de boue, mais si le monde est saint et sublime, c’est l’union de deux de ces êtres si imparfaits et hideux. ‘Alfred de Musset,«La vie est un sommeil, l’amour est le rêve, et vous avez vécu, si vous avez aimé. ‘ Alfred de Musset, ‘j’ai souffert souvent, je me trompe parfois, mais j’ai bien aimé. C’était moi qui vis, ne pas être un faux créé par mon orgueil et mon ennui.’ Alfred de Musset, ‘L’amour est le grand point, peu importe la maîtresse? Quel que soit le flacon, pourvu qu’ils aient bu?’ Alfred de Musset, «Vous êtes comme les roses du Bengale, Marianne, sans épines et sans parfum.’ Alfred de Musset: «Nous ne badine pas avec l’amour ‘d’Alfred de Musset’ Je parle beaucoup au hasard:. il est mon plus cher confident»Alfred de Musset.

Alfred de Musset, né en Décembre 11, 1810 à Paris et mort le 2 mai 1857 dans la même ville, est un poète et un dramaturge français de l’époque romantique.


Lumineux lycéenne, Alfred de Musset rapidement abandonné ses études supérieures pour se consacrer à la littérature de 1828-1829. À l’âge de 17 ans, il a assisté à des poètes du Cénacle de Charles Nodier et publié en 1829, à 19, Contes d’Espagne et l’Italie, son premier recueil de poèmes qui révèle son éclat le talent. Il a commencé à mener une vie de «dandy débauche.’ En Décembre 1830, sa première comédie Nuit vénitienne est une défaite écrasante qui le rend abandonner la scène pour longtemps. Il a choisi donc de publier des pièces dans la Revue des Deux Mondes, avant que le groupe de volumes sous le titre explicite un spectacle dans un fauteuil. Et il a publié une comédie, Quel rêve les filles? en 1832, et Les Caprices de Marianne en 1833. Puis il a écrit son chef-d’œuvre, un drame romantique, Lorenzaccio en 1834 (la pièce sera représentée en 1896) après sa liaison orageuse avec George Sand et lui donne la même année et Fantasio ne badine pas avec l’Amour.Il publie des poèmes tourmentés long que la Nuit de mai et la nuit Décembre en 1835, et la nuit d’août (1836) La Nuit d’Octobre (1837), et un roman autobiographique La Confession d’un enfant de la 1836 e siècle.

Dépressifs et alcooliques, au-delà de 30 ans, il écrit de moins en moins: on peut cependant prendre la tristesse des poèmes, Une nuit perdue (1840), Souvenir en 1845 et diverses nouvelles (Histoire d’un corbeau blanc, 1842) Il a reçu la Légion d’. Honneur en 1845 et a été élu à l’Académie française en 1852. Sa santé se dégrade sérieusement avec son alcoolisme et Alfred de Musset est mort à 46 ans, le 2 mai 1857, presque oublié: il est enterré dans la discrétion du cimetière du Père-Lachaise, après les funérailles à St-Roch. Ludovic Vitet, au nom de l’Académie française offre l’éloge.

Redécouvert au XXème siècle, Alfred de Musset est maintenant considéré comme l’un des grands écrivains romantiques français, dont la poésie dramatique et lyrique montre une sensibilité, une remise en cause de la pureté et la débauche, une exaltation de l’amour et une douleur expression sincère. Sincérité qui se réfère à sa vie tumultueuse symboliquement illustré sa relation avec George Sand.

La postérité

En 1859, George Sand a publié Elle et Lui, roman inspiré épistolaire autobiographique. Croyant son frère calomnié, Paul de Musset a répondu, six mois plus tard par l’émission de Lui et Elle.

Redécouvert en vingtiémesiécle, Alfred de Musset est maintenant considéré comme l’un des grands écrivains romantiques français, dont la poésie dramatique et lyrique montre une sensibilité, une remise en cause de la pureté et la débauche, une exaltation de l’amour et l’expression sincère de tristesse. Sincérité qui se réfère à sa vie tumultueuse symboliquement illustré sa relation avec George Sand. Son frère aîné Paul de Musset jouera un rôle important dans la redécouverte de l’œuvre d’Alfred de Musset, l’écriture de biographies et de la réédition de plusieurs de ses œuvres, comme la mouche et la Caprices de Marianne.

Biographie

Enfance

Né sous le Premier Empire, Décembre 11, 1810, Alfred de Musset appartient à une famille aristocratique, affectueux, cultivée, où un goût pour la littérature et les arts. Il prétend avoir le grand-tante Jeanne d’Arc (son ancêtre Denis de Musset qui a épousé Catherine du Lys) et son cousin à cousin de l’industrie de Joachim du Bellay.

Son père, Victor-Donatien de Musset-Pathay, est un officier, chef de bureau au ministère de la Guerre, et un homme de lettres, né Juin 5, 1768 près de Vendôme aristocrate libéral, il a épousé Juillet 2, 1801 Edmée-Claudette-Christine Guyot-des-Herbiers, né le 14 avril 1780. Le couple a eu quatre enfants: Paul-Edme, né Novembre 7, 1804, Louise, Jenny, né et mort en 1805, Alfred, né en Décembre 11, 1810 et Charlotte-Amélie-Hermine, né Novembre 1, 1819.

Son grand-père était un poète, et son père était un spécialiste de Rousseau, dont les œuvres qu’il édité. La figure de Rousseau, dans ce cas joué un rôle dans l’oeuvre du poète. Il a salué à plusieurs reprises, attaquant violemment au contraire, de Voltaire, l’adversaire de Rousseau. Son parrain, avec qui il a passé des vacances dans la Sarthe, a été l’auteur de Cogners Musset.

En October1819, quand il n’a pas encore neuf ans, est inscrit en sixième au collège-Henri IV – il ya encore une statue du poète – il est camarade et ami, un prince du sang, duc de Chartres, fils du duc d’Orléans, en 1827 et a reçu le prix du deuxième concours dissertation latine en général.Après son diplôme, il a étudié, rapidement abandonnée, la médecine, le droit et la peinture jusqu’en 1829, mais il est particulièrement intéressé à la littérature. Le 31 août 1828 apparaît à Dijon, dans la province, le journal d’Aloysius Bertrand, Un rêve, une ballade signée «ADM». La même année, il publie Le mangeur d’opium anglais, version française de Confessions d’un mangeur d’opium Français, Thomas de Quincey (traduction très fidèle, cependant).

Poète de jeunesse

Merci à Paul Foucher, le frère de Victor Hugo, il a assisté à partir de l’âge de 17 ans, le ‘Cénacle’, Charles Nodier chambre à la Bibliothèque de l’Arsenal. Bien qu’il sympathise avec Sainte-Beuve et Vigny, et se refuse à flatter le «maître» Victor Hugo.He moqué y compris des promenades de nuit dans le ‘cercle intérieur’ sur les tours de Notre-Dame. Il a commencé à mener une vie de «dandy débauche.’ En Décembre 1830, il écrit sa première pièce (seulement le genre apporte beaucoup d’argent et la gloire): sa comédie La Nuit vénitienne est une défaite écrasante (comédie arrêtée après deux représentations au Théâtre de l’Odéon, en partie parce que les sifflets et la risée publique de l’ l’actrice dont le travail de peinture ne sèche principaux ensembles du manteau) qui lui fait abandonner la scène pour longtemps.Il a choisi donc de publier des pièces dans la Revue des Deux Mondes, avant que le groupe de volumes sous le titre explicite un spectacle dans un fauteuil. Et il a publié une comédie, Quel rêve les filles? en 1832, et Les Caprices de Marianne en 1833. Puis il a écrit son chef-d’œuvre, un drame romantique, Lorenzaccio en 1834 (la pièce sera représentée en 1896) après sa liaison orageuse avec George Sand et lui donne la même année et Fantasio ne badine pas avec l’Amour. Il publie des poèmes tourmentés long que la Nuit de la Mai et Décembre nuit en 1835, et la nuit d’août (1836) La Nuit d’Octobre (1837), et un roman autobiographique Confessions d’un Enfant du Siècle en 1836.

Il montre une grande facilité d’écriture, agissant comme une poésie jeune virtuose. En 1829, il publie son premier recueil de poèmes, Contes d’Espagne et d’Italie, accueilli par Pouchkine. Il est également le seul poète français de son temps comme le poète russe apprécie vraiment. En 1830, à 20 ans, sa célébrité naissante littéraires vient d’une mauvaise réputation, déjà alimentée par son côté dandy et ses débauches répétées dans la société du Parisien demi-monde. Cette même année, la révolution et les Trois Glorieuses donner le trône au duc d’Orléans et de son ancien camarade, le duc de Chartres, devenu prince héritier.

À l’âge de 22 ans, le 8 avril 1832, Musset est détruit par la mort de son père, il était très proche, une victime de la manifestation du choléra epidemic.This décidera de la carrière littéraire que Musset choisit alors d’entrer.

Musset a tenté sa chance au théâtre. Mais après l’échec de la Nuit vénitienne ou le mariage de Laurette, comédie en un acte donné, le 1er Décembre 1830 à l’Odéon, l’auteur dit «adieu à la ménagerie, et pour longtemps», comme il l’écrit à Prosper Chalas. Cette distance va durer dix sept ans, jusqu’à ce que le succès d’un caprice, comédie en un acte donnée au Théâtre français du 27 Novembre, 1847. A cette époque, devenu alcoolique, il pourrait revenir serein.

Aimez la vie et le théâtre

S’il refuse la scène, Musset conserve néanmoins un goût vif du théâtre. Il a choisi de publier des pièces dans la Revue des Deux Mondes, avant le groupe de volumes sous le titre explicite «Un spectacle dans un fauteuil.’ La première livraison en Décembre 1832 se compose de trois poèmes, une pièce de théâtre, La Coupe et les Lèvres, une comédie, Quel rêve les filles? et d’un conte oriental, Namouna.Musset déjà dans cette collection exprime la tension douloureuse entre la pureté et la débauche qui domine son travail.

En Novembre 1833, il s’installe en Italie avec George Sand, qu’il a rencontré lors d’un dîner donné aux employés de La Revue des Deux Mondes Juin 19 Le voyage inspiré Lorenzaccio, considéré comme le chef-d’œuvre du théâtre romantique, il a écrit en 1834. Mais les grisettes fréquentes Musset tandis George Sand est malade de dysenterie et une fois durci, Musset tombe malade à son tour, George Sand, puis devient la maîtresse de son médecin, Pietro Pagello. De retour à Paris le 12 avril 1834, il a publié la deuxième édition de son ‘show dans un fauteuil», y compris les Caprices de Marianne, publié dans le journal en 1833, Lorenzaccio, inédit, Andrea del Sarto (1833), Fantasio (1834), On ne badine pas avec l’amour (1834) et La Nuit vénitienne, sans précédent depuis l’échec de l’Odéon. Le chandelier apparaît dans la Revue des Deux Mondes en 1835, il Say Never en 1836 et un coup de tête dans 1837.He écrit aussi en prose et la Confession d’un enfant nouveau du siècle, l’autobiographie à peine déguisée, dédiée à George Sand, dans lequel il transpose la souffrance.

De 1835 à 1837, Musset a fait son chef-d’œuvre lyrique, Les Nuits, les rivaux d’Edward Young, James Hervey et Novalis.Ces quatre poèmes – Nuits de mai, Août, Octobre, Décembre – sont construites autour des thèmes intégrés dans la douleur, l’amour et l’inspiration. Très sentimentale, ils sont désormais considérés comme l’une des œuvres les plus représentatives du romantisme français.

Après sa séparation définitive avec George Sand, en Mars 1835, il est tombé amoureux de Caroline Jaubert, l’épouse d’un avocat et la sœur d’Edmond d’Alton-Shee, un pair de France et de son ami, qu’il a appelé la petite fée blonde avec qui il a une liaison qui dure trois semaines, avant de reprendre 1835 ou début 1836. Fréquemment invité dans son salon, il fera ses ‘marraine’ et sa confidente, surtout à travers leur correspondance, qui s’étend sur vingt à deux chez years.It l ‘a rencontré à Mars 1837, Aimée d’Alton Irène, son cousin, avec qui il a commencé une liaison heureuse et durable. Elle propose même de l’épouser. Abandonnée par Musset à Pauline Garcia, qui lui refuse, elle a épousé son frère Paul le 23 mai 1861. C’est alors qu’il rencontre, le 29 mai 1839, à la sortie du théâtre français, Rachel, qui prend son souper avec elle et avec qui il a une brève liaison en Juin. En 1842, la princesse Christine de Belgiojoso, un ami de Mme Jaubert, inspire une passion malheureuse.De 1848 à 1850, il a une liaison avec Louise-Rosalie Ross, a déclaré Mlle Boileau, qui avait découvert un caprice dans une traduction en russe d’Alexandra Mikhaïlovna Karatiguine à Saint-Pétersbourg, et avait créé le théâtre de Michel, le théâtre français de Saint-Pétersbourg en 1843 où elle a joué Madame de Léry. Puis elle a joué le rôle d’Théâtre français en 1847. C’est grâce à cette pièce que Musset a finalement rencontré le succès dans le théâtre, appelant Théophile Gautier dans La Presse ‘événement tout simplement génial littéraire.’ En 1852, Louise Colet est la maîtresse de Flaubert, un peu de temps a une aventure avec Musset.

Années

Merci à l’amitié du duc d’Orléans, il fut nommé bibliothécaire du département de l’Intérieur Octobre 19, 1838. Le duc d’Orléans est mort accidentellement en 1842.

Après la Révolution de Février 1848, ses liens avec la monarchie de Juillet à son être démis de ses fonctions par le nouveau ministre Ledru-Rollin le 5 mai 1848. Puis, pendant le Second Empire, il devient bibliothécaire du ministère de l’Éducation, avec un salaire de trois mille francs, Mars 18, 1853.

Chevalier de la Légion d’Honneur le 24 avril 1845, avec Balzac, il a été élu à l’Académie française Février 12, 1852 au siège du baron Dupaty, après deux échecs en 1848 et 1850. La réception a eu lieu le 27 May.It célèbre le même jour sa nomination comme chancelier au bordel et sa perpétuelle explosions alcoolisées lui a valu la formule d’Eugène de Mirecourt de ‘tremblement perpétuel’ à la ‘secouant le verre.’ Ces crises, associée à des troubles neurologiques, suggèrent une syphilis stade tertiaire, il avait contracté dans un bordel à 15 ans

Mauvaise santé (malformation cardiaque, voir le signe de Musset), mais surtout en proie à l’alcoolisme, l’oisiveté et la débauche, il est décédé le 2 mai 1857, un peu oubliée. Cependant Lamartine, Mérimée, Gautier Vigny et assister à ses funérailles à St-Roch. Sa mère, qui était allé vivre avec sa fille, Hermine Angers, meurt à Paris Février 11, 1864, à 83 ans. Il n’a pas été révélée dans la mort de son fils après ses funérailles.

La postérité

En 1859, George Sand Son publiés et Lui, épistolaire autobiographique s’inspire novel.Believing son frère calomnié, Paul de Musset a répondu, six mois plus tard par l’émission de Lui et Elle.

Redécouvert au XXème siècle, Alfred de Musset est maintenant considéré comme l’un des grands écrivains romantiques français, dont la poésie dramatique et lyrique montre une sensibilité, une remise en cause de la pureté et la débauche, une exaltation de l’amour et une douleur expression sincère. Sincérité qui se réfère à sa vie tumultueuse symboliquement illustré sa relation avec George Sand. Son frère aîné Paul de Musset jouera un rôle important dans la redécouverte de l’œuvre d’Alfred de Musset, l’écriture de biographies et de la réédition de plusieurs de ses œuvres, comme la mouche et la Caprices de Marianne.

La postérité

En 1859, George Sand a publié Elle et Lui, roman inspiré épistolaire autobiographique. Croyant son frère calomnié, Paul de Musset a répondu, six mois plus tard par l’émission de Lui et Elle.

Redécouvert en vingtiémesiécle, Alfred de Musset est maintenant considéré comme l’un des grands écrivains romantiques français, dont la poésie dramatique et lyrique montre une sensibilité, une remise en cause de la pureté et la débauche, une exaltation de l’amour et l’expression sincère de tristesse. Sincérité qui se réfère à sa vie tumultueuse symboliquement illustré sa relation avec George Sand.Son frère aîné Paul de Musset jouera un rôle important dans la redécouverte de l’œuvre d’Alfred de Musset, l’écriture de biographies et de la réédition de plusieurs de ses œuvres, comme la mouche et la Caprices de Marianne.

Ses œuvres

14. C’est l’opinion de Maurice allemande (Alfred de Musset, B. Arthaud, 1948, 241 pages, p. 111), doit se lire: 14. C’est l’opinion de Maurice Allem (Alfred de Musset, B. Arthaud, 1948, 241 pages, p. 111), NB: Maurice Allem est le pseudonyme littéraire de Léo allemande (1872-1959), il était mon grand-père (Pierre correction de l’allemand). ‘

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles