Lire le magazine littéraire

> > Lire le magazine littéraire ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction

Lire est une revue mensuelle de la littérature fondée en 1975 par Jean-Louis Servan-Schreiber et Bernard Pivot. Ce titre est détenu à 100% par le Groupe Express-Roularta.

Histoire

Ce journal est considéré par beaucoup comme ayant depuis longtemps un rôle de référence presque absolue dans la littérature distribuée en France en raison de la personnalité de Bernard Pivot. Créateur-animateur de programmes culturels à l’étude à l’étape prudente, et Apostrophes et Bouillon de culture diffusée à la télévision française aux heures de grande écoute suffisante, Bernard Pivot a été une passion de la France, et jusqu’à ce que l’intelligentsia américaine, pour les écrivains, célèbres ou inconnus, ainsi comme inconnus et / ou controversés: la passion de grandir et d’apprendre tout en vous relaxant, répandant ainsi des histoires, des romans et une variété de sujets, populaire très populaire et le plus souvent, mais aussi très difficile d’accès, de temps en temps.

Rédaction

Lire l’éditorial de la revue fixe chaque Décembre les gagnants des meilleurs livres de l’année.

Les anciens fonctionnaires (de gestion ou de rédaction)

Histoire

Ce journal est considéré par beaucoup comme ayant depuis longtemps un rôle de référence presque absolue dans la littérature distribuée en France en raison de la personnalité de Bernard Pivot.Créateur-animateur de programmes culturels à l’étude à l’étape prudente, et Apostrophes et Bouillon de culture diffusée à la télévision française aux heures de grande écoute suffisante, Bernard Pivot a été une passion de la France, et jusqu’à ce que l’intelligentsia américaine, pour les écrivains, célèbres ou inconnus, ainsi comme inconnus et / ou controversés: la passion de grandir et d’apprendre tout en vous relaxant, répandant ainsi des histoires, des romans et une variété de sujets, populaire très populaire et le plus souvent, mais aussi très difficile d’accès, de temps en temps.

Répartition

«Simenon est né à Liège Février 12, 1903.It était à Liège, il a passé les dix-neuf premières années de sa vie, le plus important, selon lui, parce qu’ils sont les années où il stocke la plupart des images, de sensations et d’expériences sur où sa personnalité et son travail est construiront.Il vient d’un milieu modeste. Son père était employé dans une compagnie d’assurance, son grand-père avait un magasin chapelier, sa mère vendait des produits secs pour le rayon d’une grande magasin.A l’âge de quinze ans et demi, il interrompt ses études à la vie tôt. Très jeune, il a décidé d’écrire et c’est par le journalisme qu’il ne commence.Engagée dans la Gazette de Liège en tant que journaliste à tout faire, il écrit des rapports et des articles d’humeur nouvelles billet quotidien. Dans le même temps, il essaie aussi de le roman et publié en 1921 sous le pseudonyme de Georges Sim, Au Pont des Arches, un petit roman comique de moeurs liégeoises.En Décembre 1922, il décide de quitter Liège pour conquérir Paris. Il se lance alors résolument dans une littérature qui permet aux aliments de bien gagner sa vie tout en faisant son apprentissage de pseudonymes différents novelist.Under, il a publié, entre 1923 et 1933, 1200 récits et romans populaires de toutes sortes: affectif, érotiques aventure policière,. Avec son épouse Régine Renchon, une artiste de Liège qu’il a appelé Tigy, il découvre le Paris des années folles, mais la campagne française, la vie sur les rivières et canaux, la mer et des pêcheurs, et bientôt la vaste monde.En 1929, il crée le personnage du commissaire Maigret est dirigé par un anthropométriques façon bruyante Bal qui comprend le tout-Paris. Maigret est immédiatement connu et sera le héros populaire d’une série de 75 romans dont la dernière, publiée en 1972 intitulée Maigret et monsieur Charles.Simenon fut bientôt capable de faire sans le meneur de jeu ce que Maigret à écrire des romans qui affirme clairement le caractère psychologique au cours des ans: 117 romans «durs» parmi lesquels: L’engagement des Mr.Hire (1933), La Maison du Canal (1933), Le coup de la lune (1933), Inconnus dans la maison (1940), Trois chambres à Manhattan (1946), la neige était sale (1948), Pedigree (1948), Feux rouges (1953), la boule noire (1955) , The Crossing the Line (1958), Train (1961), les anneaux de Bicêtre (1963), Petit-Saint (1965), Le Chat (1967). Jamais arrêter d’écrire, Simenon trouve le temps de voyager et de s’installer à plusieurs reprises. Il a quitté Paris pour s’installer en Charente et en Vendée pendant la seconde guerre mondiale. En 1945, il quitte la France, ce qui rend ennuis, et se sont installés aux Etats-Unis où il a rencontré Denyse Ouimet, qui est devenue sa seconde épouse. En 1955, il a brusquement retourné en France, puis s’installe définitivement en Suisse dans la région de Lausanne.A l’automne 1972, le tonnerre, le romancier annonce officiellement sa retraite: vivre la vie de ses personnages est devenu un supplice insupportable! Pour répondre il commence à dicter à la bande de souvenirs, de secrets et de parler de l’actualité qui seront recueillies en 22 volumes.Le suicide de sa fille Marie-Jo est contraint de prendre un stylo pour écrire son dernier volumineux Mémoires intimes (1981). Le 4 Septembre 1989, Simenon est mort à Lausanne, et ses cendres ont été dispersées dans le jardin de sa maison dernier par sa légende compagnon fidèle Teresa.Une s’est développée autour du phénomène de l’écriture. Auteur à succès connu en dehors de la France avant la guerre, Simenon est désormais un romancier internationalement populaire. Traduit en soixante langues, ses romans sont portés à l’écran et largement diffusés par la télévision. Maigret a sa statue en Hollande, Simenon et son buste dans une auberge d’Outremeuse à Liège. Comme pour ses précieux archives littéraires, ils sont déposés au Fonds depuis 1976 Simenon, Université de Liège, sa ville natale à laquelle il est resté profondément attaché. Sans Liège, Simenon aurait été un écrivain différent! ‘

← Article précédent: Lettres persanes montesquieu Article suivant: Lire revue littéraire


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site