Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ LITTÉRATURE

Les mots du dictionnaire

Vous êtes ici : » » Les mots du dictionnaire ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction

les mots du dictionnaire

Un dictionnaire est un ouvrage de référence contenant tous les mots d’une langue ou domaine d’activité généralement présentés en ordre alphabétique et fournissant chacun une définition, d’explication ou de correspondance (synonyme, antonyme, cooccurrences, traduire, étymologie). Le mot dictionnaire est soutenu par un large éventail d’ouvrages de référence. Cet article concerne principalement les dictionnaires monolingues qui décrivent ou standardiser une langue. Elle exclut un certain nombre d’autres ouvrages de référence similaires mentionnés dans d’autres articles de Wikipedia.

Étymologie

Le dictionnaire de mots, d’abord écrit avec un seul n, est né avec son homologue latin ‘Dictionarium’ à un retard relativement: la douzième ou treizième siècle. Dérivé de la position couchée sur le verbe «dicere», «dire» qui a donné «diction» et donc «Dictionnaire», le mot signifiait à l’origine ‘, une collection d’interdits, une collection de façons de dire’.


Dictionnaire Historique

Si nous acceptons que l’écriture est apparue pour des raisons prosaïques de la comptabilité et du commerce, on peut facilement imaginer que l’apparence du dictionnaire sera faite pour des raisons similaires, et indépendamment de toute enquête sur les connaissances linguistiques.En effet, lorsque deux personnes de langues différentes se rencontrent, il devient nécessaire de développer des outils utiles pour la traduction.

Lexicographie n’est pas une science définie dans l’antiquité. Ainsi, les ouvrages de référence de la période sont les plus proches de nos dictionnaires de combiner des informations sur les mots, des biographies, des extraits de texte, gloses, nuisant ainsi à la dictionnaire de mots, une encyclopédie ou une anthologie. Seule la Chine, dans le même temps, est une exception.

Cette pratique se poursuit dans toute l’antiquité et s’étend largement dans le Moyen Age. Ce n’est qu’à la Renaissance, toujours par le besoin de traduction qui se développeront le dictionnaire comme nous le voyons aujourd’hui.

Egypte ancienne

On peut aussi penser de la coordination juridique requis par les différentes invasions. La pierre de Rosette, l’enregistrement de Persépolis datant du VIIe siècle av. AD témoignent de l’importance de la traduction dans l’élaboration de dictionnaires.

La Grèce antique

Le sophiste actuelle axée sur l’art de la persuasion, a développé la nécessité de clarifier le sens des mots et en utilisant un vocabulaire précis et adapté.

Il existe des collections de gloses pour les étudiants, les enseignants et le public de lecture, ces lexiques sont liés à de petites oeuvres de grands écrivains fournir des explications sur les termes utilisés dans le travail rare et difficile. Parmi les plus célèbres de ces collections, on note que sur la base des travaux d’Homère (Ve siècle av., École d’Abdère), celle de Philétas de Cos, de Zénodote, Aristophane de Byzance et des caisses de Mallos.We conservent les noms des Herodianus Apollonius le Sophiste d’Héliodore, et Aelius, qui jouent un rôle important dans l’évolution du dictionnaire par lexicographiques études. Enfin, nous ne pouvons manquer de mentionner le Musée de Callimaque, publiée dans le IIIe siècle av. AD C’est un dictionnaire des auteurs d’œuvres et de 120 volumes.

La Rome antique

Les Romains ont montré un vif intérêt pour la langue. Nous savons que cette période de divers travaux comme la description de la langue de quelque façon à des dictionnaires, tels que le Flaccus De verborum Verrius significationis dans le premier siècle.

Le début de l’ère chrétienne est marquée par le fort développement de gloses des auteurs latins et de la jurisprudence. La tendance est renforcée par l’apparition du codex qui favorise l’étude des textes.Ces grandes collections donc continuer à mélanger les mots et les choses, les noms propres et les extraits.

La Chine

Chinoise formée très tôt et son écriture a peu changé. Le premier dictionnaire connu, Leria (En) date probablement du troisième siècle avant notre ère. Le premier dictionnaire largement utilisé, le Jiezi Shuowen a été publiée en début du deuxième siècle. 9353 idéogrammes, dont 1163 à double sens, la prononciation, et s’étaient rassemblés dans l’ancêtre de Shingi, le travail en 44 volumes.

XVIIe siècle

Thresor qui désignait au début de la première française dictionnaires monolingues, tels que la langue françoyse Thresor de Jean Nicot (1606), voit son utilisation abandonné. En 1694 apparut la première édition du Dictionnaire de l’Académie française.

XVIIIe siècle

Père Jean-François Féraud (1725-1807) a écrit le Dictionnaire de la critique française, publié pour la première fois en 1787-1788. Il innove en montrant jusqu’à deux cadrans pour indiquer le passage d’un sens d’un mot à l’autre. Il indique également les supports de la prononciation et synonymes pour les mots. Gallica (BNF) a mis en ligne ce dictionnaire en 2009. En 1800, Boiste publie son Dictionnaire de la langue française universelle.

XIXe siècle

Beaucoup de dictionnaires, étendu le lexique par un fort accent sur les mots scientifiques, sont en émergence. Inclure ceux française Nodier (1823), Landais (1834), Bescherelle (1856) et Webster (1863 à 1872).

Vingtième siècle

Depuis le XXe siècle, un dictionnaire est un ouvrage contenant un certain nombre d’éléments significatifs (articles ou entrées), une ou plusieurs langues, disposées dans un ordre convenu et donnant des informations sur eux comme des déclarations.

Vingt-et-unième siècle

Dictionnaires de langue principale

Russes

La standardisation des dictionnaires

L’Organisation internationale de normalisation travaille à définir une norme commune pour la préparation de lexiques du traitement du langage naturel.

Bibliographie

Voir ‘dictionnaire‘ Wiktionnaire.

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles