Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ LITTÉRATURE

Histoire littérature

Vous êtes ici : » » Histoire littérature ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction

histoire littérature

L’histoire littéraire est la discipline qui étudie l’évolution de la littérature à la lumière des mouvements littéraires et la relation entre la littérature et l’histoire.

Origines

On pourrait dire que la littérature commence avec l’alphabet, mais il y avait sûrement d’autres documents, peut-on dire préhistoriques faite d’histoires et de récits oraux. Nous ne pouvons évidemment pas rendre ce récit de cette période de l’histoire, nous allons commencer notre présentation avec la littérature antique.


La littérature grecque

Traditionnellement, le premier des auteurs est d’Homère et de son épopée en deux volumes: l’Iliade et l’Odyssée. Regardons le Grenier grec du Ve siècle av. JC, comme il a été parlé à Athènes. Ce dialecte (Grèce étaient plus de trois cents) est bien celui qui a connu le plus grand succès littéraire. Cette période a des poètes comme Eschyle, Sophocle, Euripide, Esope, ou des écrivains tels que Théophraste et de Platon.

Si ce temps est plus que les écrivains poètes ‘normale’ est que, comme le fait remarquer un critique moderne, les Grecs avaient une approche très lyrique à l’art, tout comme les Allemands d’aujourd’hui. Pour eux, tout était de la poésie, et pas seulement ce qui semblait un peu déclaration.

Des œuvres majeures de cette période:Le traité de personnages, les dialogues de Platon, les tragédies (Agamemnon, Ajax, Andromaque, …)

La littérature latine

En revanche, l’art latino-marque un déclin de la poésie, les auteurs sont certainement plus nombreux, mais seulement d’Horace, Virgile et Ovide sont des poètes. Nous voyons aussi naître un nouveau genre, la satire, créé par Horace, Juvénal et de Perse, l’épître aux sujet moral que celui de Sénèque et Martial épigramme comme ça. Les bons moments de cette littérature est en fait celle du règne d’Auguste, défenseur des arts. La fin de l’empire romain a vu l’émergence d’une littérature nouvelle, celle des chrétiens, ce n’est pas l’art lui-même, mais qui mérite sa place ici.

Des œuvres majeures de cette période: l’Enéide de Virgile, les épîtres d’Horace, les fables de Phèdre, les Satyres de Juvenal, le catéchisme de saint Augustin.

Origines

On pourrait dire que la littérature commence avec l’alphabet, mais il y avait sûrement d’autres documents, peut-on dire préhistoriques faite d’histoires et de récits oraux. Nous ne pouvons évidemment pas rendre ce récit de cette période de l’histoire, nous allons commencer notre présentation avec la littérature antique.

La littérature grecque

Traditionnellement, le premier des auteurs est d’Homère et de son épopée en deux volumes: l’Iliade et l’Odyssée. Regardons le Grenier grec du Ve siècle av. JC, comme il a été parlé à Athènes. Ce dialecte (Grèce étaient plus de trois cents) est bien celui qui a connu le plus grand succès littéraire. Cette période a des poètes comme Eschyle, Sophocle, Euripide, Esope, ou des écrivains tels que Théophraste et de Platon.

Si ce temps est plus que les écrivains poètes ‘normale’ est que, comme le fait remarquer un critique moderne, les Grecs avaient une approche très lyrique à l’art, tout comme les Allemands d’aujourd’hui. Pour eux, tout était de la poésie, et pas seulement ce qui semblait un peu déclaration.

Des œuvres majeures de cette période: Le traité de personnages, les dialogues de Platon, les tragédies (Agamemnon, Ajax, Andromaque, …)

La littérature latine

En revanche, l’art latino-marque un déclin de la poésie, les auteurs sont certainement plus nombreux, mais seulement d’Horace, Virgile et Ovide sont des poètes. Nous voyons aussi naître un nouveau genre, la satire, créé par Horace, Juvénal et de Perse, l’épître aux sujet moral que celui de Sénèque et Martial épigramme comme ça. Les bons moments de cette littérature est en fait celle du règne d’Auguste, défenseur des arts.La fin de l’empire romain a vu l’émergence d’une littérature nouvelle, celle des chrétiens, ce n’est pas l’art lui-même, mais qui mérite sa place ici.

Des œuvres majeures de cette période: l’Enéide de Virgile, les épîtres d’Horace, les fables de Phèdre, les Satyres de Juvenal, le catéchisme de saint Augustin.

Origines

On pourrait dire que la littérature commence avec l’alphabet, mais il y avait sûrement d’autres documents, peut-on dire préhistoriques faite d’histoires et de récits oraux. Nous ne pouvons évidemment pas rendre ce récit de cette période de l’histoire, nous allons commencer notre présentation avec la littérature antique.

La littérature grecque

Traditionnellement, le premier des auteurs est d’Homère et de son épopée en deux volumes: l’Iliade et l’Odyssée. Regardons le Grenier grec du Ve siècle av. JC, comme il a été parlé à Athènes. Ce dialecte (Grèce étaient plus de trois cents) est bien celui qui a connu le plus grand succès littéraire. Cette période a des poètes comme Eschyle, Sophocle, Euripide, Esope, ou des écrivains tels que Théophraste et de Platon.

Si ce temps est plus que les écrivains poètes ‘normale’ est que, comme le fait remarquer un critique moderne, les Grecs avaient une approche très lyrique à l’art, tout comme les Allemands d’aujourd’hui. Pour eux, tout était de la poésie, et pas seulement ce qui semblait un peu déclaration.

Des œuvres majeures de cette période: Le traité de personnages, les dialogues de Platon, les tragédies (Agamemnon, Ajax, Andromaque, …)

La littérature latine

En revanche, l’art latino-marque un déclin de la poésie, les auteurs sont certainement plus nombreux, mais seulement d’Horace, Virgile et Ovide sont des poètes. Nous voyons aussi naître un nouveau genre, la satire, créé par Horace, Juvénal et de Perse, l’épître aux sujet moral que celui de Sénèque et Martial épigramme comme ça. Les bons moments de cette littérature est en fait celle du règne d’Auguste, défenseur des arts. La fin de l’empire romain a vu l’émergence d’une littérature nouvelle, celle des chrétiens, ce n’est pas l’art lui-même, mais qui mérite sa place ici.

Des œuvres majeures de cette période: l’Enéide de Virgile, les épîtres d’Horace, les fables de Phèdre, les Satyres de Juvenal, le catéchisme de saint Augustin.

Sources

Les grands romans français: souvenirs vieille école …intimidant, et vous promets de lire quand vous avez plus de temps! Pourquoi ne pas commencer dès aujourd’hui, en toute liberté? Ce livre va créer le désir de retrouver ce qui a été oublié ou pour découvrir ce côté de ce que nous avons disparu. C’est un moment de retrouvailles, car, comme les adultes, la littérature prend un relief différent. C’est un livre généreux, qui offre un large panorama, clair, depuis le Moyen Age jusqu’à nos jours un livre de passage, qui fixe des repères, des perspectives piste, simplement nourrir une culture personnelle, une boisson livre qui vous donne envie d’aller au travail , de s’aventurer. Propos de l’auteur

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles