Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ LITTÉRATURE

Figures style

Vous êtes ici : » » Figures style ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction

figures style

Une figure de style, du latin figura, est une méthode d’expression qui diffère de l’usage ordinaire de la langue et donne une expression à ce sujet en particulier. On parle aussi de «figure de style.’ Alors que certains auteurs font des distinctions dans le cadre de ces deux expressions, tous les jours, en fait synonymes.

Les chiffres de la parole, liée à l’origine de l’art de la rhétorique, sont une caractéristique de textes appelés «littéraire», ils sont cependant, un usage commun dans les interactions quotidiennes, écrites ou orales, au moins pour certains d’entre eux, comme illustré par le métaphores du capitaine Haddock exemple offensive.


En général, les figures de style sont en jeu, c’est le sens des mots (les chiffres comme une métaphore de substitution ou de la litote, l’antithèse ou oxymore), ou leurs sons (allitération, paronomase, par exemple) ou, enfin, leur ordre dans la phrase ( anaphore, la gradation de la plus importante). Elles sont caractérisées par la diversité linguistique de traitement complexes, impliquant stylistiques de la volonté du Président, et produit l’effet désiré sur l’auditeur, le contexte et la référence culturelle.

Chaque langue a ses propres chiffres de la parole, leurs traductions sont souvent problématiques de fidélisation sur l’image désirée.Par conséquent, cet article ne traite que des figures de discours en français.

Les chiffres de la parole sont un vaste complexe de différents processus et l’étude difficile. Des chercheurs ont identifié, à partir de l’antiquité gréco-romaine (avec Cicéron, Quintilien) des centaines de figures de style et d’universitaires ont attribué les noms et les a ensuite essayé de les classer (Fontanier Dumarsais).

La linguistique moderne a renouvelé l’étude des processus d’écriture en introduisant de nouveaux critères, l’identification et la classification, basée à son tour sur la stylistique, psycholinguistique, ou des mécanismes pragmatics.The des figures de style sont en effet enquêté neurolinguistique et la psychanalyse.

Les chiffres du discours et sciences humaines

Neurologie

Pour la neurophysiologie, selon une étude de Paul Broca (aire de Broca) et ceux de Carl Wernicke (aire de Wernicke) sur l’aphasie, l’utilisation des tropes révèle l’intensité des troubles du langage. Broca identifié une variété de symptômes purement linguistique traduit en figures de style telles que verbeux, le jargon ou stéréotype (répétition) qui fournissent des informations sur les mécanismes de compréhension sémantique. Le linguiste Roman Jakobson dans les années 1950 le travail de Broca et ainsi se développe la théorie de deux axes (paradigmatique / syntagmatique) dans une perspective pragmatique.Jakobson, puis fondé par les fondations d’un pont entre la sémiotique d’une part et la neurologie, de l’autre. D’autres recherches explorant la relation avec les figures de perception de la parole, en particulier dans la synesthésie.

La neurologie moderne, avec l’imagerie par résonance magnétique et des expériences de simulation montre que l’image est propre à l’esprit. Ainsi, un courant appelé sémantique cognitive tente de montrer comment notre organisation conceptuel basé sur les processus essentiellement métaphorique. La métaphore et la métonymie sont précisément au cœur de cette recherche. Jean-Luc Nespoulous, chercheur à l’Institut Laboratoire Jacques-Lordat, la science du cerveau de Toulouse, montre que le manque de la métaphore de nuit pour la compréhension d’une instruction complexe. Bottini (1994) suggère à son tour le rôle important que jouent l’hémisphère droit dans l’appréciation de la métaphore: le traitement de la figure associer d’autres ressources cognitives. Les expériences de temps de jeu, plus d’énoncés métaphoriques comme des déclarations littérales (Janus

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles