Couples célèbres littérature

> > Couples célèbres littérature ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction

L’amour, c’est un sentiment d’affection et d’attachement à un être ou une chose, qui pousse ceux qui se sentent regarder de près, qui peut être physique, spirituel ou même imaginaire, avec l’objet de cet amour, et d’adopter un comportement particulier (plus ou moins rationnel) en conséquence.

En tant que concept général, l’amour se réfère surtout à un profond sentiment d’affection envers une personne. Cependant, même cette conception spécifique de l’amour a une large gamme de sentiments différents, du désir passionné et l’amour romantique, de fermer la soumission sans la sexualité de l’amour de la famille ou l’amour platonique, et la dévotion spirituelle de l’amour religieux. L’amour sous ses différentes formes constitue un facteur majeur dans les relations sociales et est au cœur de la psychologie humaine, ce qui rend aussi l’un des thèmes les plus communs dans l’art.

Le mot amour peut se référer à une grande variété de sentiments et le comportement des Etats, allant de un plaisir général associé à un objet ou une activité (‘j’aime le chocolat’ ‘J’aime danser») à une profonde attirance ou intense à un ou plusieurs personnes («j’aime mon mari», «J’aime mes enfants»). Cette diversité d’emplois et significations du mot, il est difficile de définir en universel et uni, même en le comparant à d’autres états émotionnels.

Religions

Principe fondateur de la religion chrétienne, les sociétés judéo-chrétiennes sont fortement influencés par la notion religieuse de l’amour. L’amour est un facteur qui peut pousser un individu à avoir foi en son Dieu. La théologie est la spécialité qui traite de ce sujet. L’amour du prochain est définie comme une force intérieure qui pousse un individu à rechercher la paix et de la partager avec les autres. Le désir d’amour le conduit à être avec l’autre ou les autres à accepter de recevoir et d’en donner un à parler, à vivre avec, de comprendre, de soutien, etc.

Dans le bouddhisme Mahayana et Vajrayana (bouddhisme vietnamien, chan, zen, lamaïsme), l’Amour est l’un des quatre qualités de l’être que le praticien doit développer l’un des «Quatre Infini» ou «Quatre incommensurables» l’amour, la compassion, la joie et l’équanimité. Les tibétains définissent l’amour comme un désir pour le bonheur de l’autre, la compassion, un désir de cessation de la souffrance de l’autre, la joie, comme une participation à son bonheur, l’équanimité comme le fait de façon similaire être attentif à chaque être et tout sans faire de un attachement particulier. Tout praticien du bouddhisme mahayana est comme à «boddhicitta’ – ‘l’esprit d’éveil’ -:souhaitez obtenir des qualités illumination ou spirituelle pour le bien des êtres, et finalement la libération définitivement la souffrance humaine. Karuna (sansk.), est traduit par «compassion» en français et «bonté» en anglais, une activité d’aimer attention à chaque Tibet other.In, décrit la compassion comme l’attitude de la mère attentive à son encontre des enfants.

Dans le bouddhisme Mahayana, en général, la compassion, ou «bonté» est de développer conjointement la sagesse (compréhension de la nature réelle des phénomènes objectifs, la philosophie du non-soi, etc.) Sagesse permet de se passer de l’idée de soi, de sorte que toute les tendances ou l’ego narcissique. En tant que tel, il contribue à l’émergence d’une ‘compassion infinie.’ De même, la sagesse exige une grande compassion pour être actualisée: l’extinction de l’illusion de soi-même, pour les bouddhistes, exige une dévotion infinie, un énorme sacrifice. En outre, pour les bouddhistes du Tibet, de la sagesse et la compassion (ou «bonté») grandissent à chaque autre fil le praticien dans une «terre pure» du bodhisattva – c’est-à-dire jusqu’à ce que «l’actualisation du potentiel humain pour l’amour, la joie , de compassion et d’équanimité.

Au début du bouddhisme, les enseignements du Bouddha, cette vision de l’amour n’est pas.Le Bouddha insiste surtout sur le détachement qui a conduit à la suppression du désir, et donc à un bonheur durable (cessation de la souffrance, le nirvana). C’est entre I ° et le quatrième siècle de notre ère. AD bouddhisme Mahayana émergeront pour laquelle l’action de compassion et d’amour pour chacun l’ascèse et de méditation l’emporte sur les autres.

Pour bouddhismes des développements du Mahayana et du Vajrayana, l’amour, la compassion et la joie ne sont pas les émotions mais les qualités réelles des choses. Des émotions comme la colère, la jalousie, la peur, la cupidité, l’orgueil, la passion, ne peut pas durer, ils sont temporaires et proviennent de l’attachement et le désir. Au contraire, l’amour, la joie et la compassion peuvent se développer à l’infini et ne dépend pas nécessairement sur un objet ou la présence d’un être. Le praticien peut être en elle, et de développer bien au-delà tout attachement.

Se sentant riche et complexe

Le mot amour en français, que le verbe aimer est relatif, couvre une large variété de meanings.Thus distinctes mais liées, le français utilise le même verbe pour exprimer ce que d’autres langues exprimées par des verbes différents: «J’aime ma petite amie’ et ‘J’aime bonbons’, par exemple (tout en anglais on dit respectivement ‘d’aimer’ et ‘d’aimer’ et espagnol ‘querer’ et ‘Amar’ et ‘gustar’).Il ya aussi une telle variété pour le mot amour, par exemple dans la pluralité des mots grecs se référant à l’amour. Les différences culturelles dans la conception de l’amour, puis répétez la difficulté de donner une définition universelle. Le nom d’amour tout de même une extension est plus étroit que le verbe aimer: nous parlons rarement, par exemple, de ‘l’amour’ des bonbons, même lorsque les mots ‘amour’. Le sens du verbe aimer, qui peut aussi exprimer l’amitié, ou tout simplement un amour pour quelque chose qui est agréable, est plus large que le mot amour.

Bien que la nature ou l’essence de l’amour est un sujet de débat, nous pouvons clarifier plusieurs aspects de cette notion repose sur ce qu’est l’amour. Comme il exprime un fort sentiment positif, il est communément opposée à la haine ou même l’indifférence, la neutralité ou l’apathie. Comme sentant plus spirituel que physique, il est souvent en contraste avec le sexe ou le désir sexuel. Comme une relation spéciale et la nature romantique avec une personne, il est souvent distinguée de l’amitié, que l’amitié peut être défini comme une forme d’amour, et quelques définitions de l’amour de s’appliquer à une étroite amitié.

L’amour, c’est un fort attachement affectif à quelqu’un ou quelque chose.Si elle retourne souvent dans l’usage commun, les relations humaines, et plus précisément ce qu’est une personne éprouve pour une autre, l’amour peut encore être impersonnelle: il est possible de dire qu’une personne ressent de l’amour pour un pays (par exemple son propre pays: voir le patriotisme), la nature, ou d’un principe ou un idéal, si elle accorde une grande valeur et il se sent très attaché. De même, on peut sentir l’amour pour un objet matériel, un animal ou d’une activité, si elle les liens ou les liens émotionnels forts avec ces objets (ou nous identifier avec eux). Quand l’amour d’un objet devient exclusif ou excessif ou pervers, il est appelé le fétichisme ou l’idolâtrie.

L’amour entre les gens, en attendant, c’est un sentiment généralement plus intense que tout sentiment amical ou affectueux. Cependant, il peut être sous différentes formes et degrés d’intensité, d’amour simple (quand on dit «amour» des enfants, par exemple), le désir le plus ardent (parmi les amateurs passionnés par exemple). Ainsi, l’amour entre les membres d’une famille n’est pas la même que celle entre amis ou au sein d’un couple d’amoureux.Quand il sentit avec une grande intensité et il a un fort pouvoir érotique (ou de l’attirance sexuelle), on parle de l’amour «passion» ou «amour passionné», souvent en utilisant l’image de la flamme ou de brûlure pour décrire l’effet qu’elle a sur les sens et l’esprit. Quand la passion conduit à identifier si étroitement avec une personne qui tend à unifier les deux amants, on parle de l’amour ‘fusion’.

L’apparition de l’amour passionné, plus ou moins brutale est décrite dans le langage courant comme un désinvestissement («tomber en amour», «foudre»), résultant en la personne qui éprouve conduite pour séduire l’être aimé et à réaliser la réciprocité de cet amour, qui sera parlent si nécessaire par des actions et des gestes d’amour – y compris les caresses, les baisers et le sexe, ce dernier étant nommé dans plusieurs langues par l’expression: «faire l’amour.’ Ces pratiques et ces actions sont en partie culturelles et peut être – comme l’étude des les interdictions liées à l’amour – une approche anthropologique ou sociologique.

En plus des différences culturelles dans les pratiques liées à l’amour, les idées et les conceptions de l’amour ont également changé de façon significative à différents moments. L’amour platonique, amour courtois et amour romantique et les dessins sont distincts et parfois semblé historique précis.Il ya aussi un certain nombre de troubles psychologiques liés à l’amour, et étudié par la psychologie, comme l’érotomanie ou le narcissisme. Certaines formes d’amour sont également considérés comme des perversions et déviances (voir paraphilie), tels que la pédophilie (attirance sexuelle pour les enfants) et zoophilie (attirance sexuelle envers les animaux). Un tel amour ne peut être étudié par la psychologie ainsi que par les sciences sociales.

En raison de l’amour complexe et insaisissable, le parler d’amour est souvent réduite à des clichés, qui se trouvent dans un certain nombre de dictons sur l’amour, puisque l’expression de la «amour triomphe de tout (Omnia Vincit Amor)’ poète Virgile, le célèbre ‘L’amour est aveugle.’ Le philosophe Leibniz a donné cette définition: «Aimer, c’est se réjouir du bonheur des autres.’

Dans l’histoire, la philosophie et la religion (et de la théologie qui s’y rattachent) ont réfléchi au phénomène beaucoup plus dans l’amour, source constante d’inspiration pour les arts visuels, littéraires et musicales. Psychologie au siècle dernier, a renouvelé la réflexion sur le sujet. Ces dernières années, les sciences comme la biologie, la neurologie et la neurobiologie, ainsi que la zoologie et l’anthropologie, ont amélioré notre compréhension de la nature et la fonction de l’amour.

Approche psychologique

Psyché

Sur le plan psychologique, la psychanalyse considère que la première relation parent-enfant sont cruciales dans l’esprit d’une personne et sa perception de l’amour. La mère-fils ou père-fille, en particulier, sont particulièrement frappants. Les relations parents-enfants sont généralement déséquilibrées: le parent répond aux besoins de l’enfant. Il est dit dans ce cas que l’amour de l’enfant et le parent captatif sacrificiel.

Grandissant à l’enfant d’apprendre à rééquilibrer la relation. Cet apprentissage peut échouer à tout moment donné, et de garder une immaturité adulte s’il n’est pas au courant et d’une perception de l’amour, plus ou moins blessés. Les relations entre les parents serait aussi important dans la construction de l’idée de l’amour.

Combler un manque

L’un amour a pour une personne ou un objet serait né avec ce qu’il apporte ou est susceptible d’apporter. ‘Love’ serait autre qu’une façon inconsciente d’avouer sa propre impuissance à l’autonomie pour un besoin particulier à un moment donné. Besoin d’aimer ou besoin de se sentir aimé aucune autre qu’un besoin égoïste, une attente de la personne qui pourrait combler le «lacunes» non matériels ou matériel que nous ne serions pas en mesure de répondre par nous-mêmes.Par exemple, dans l’Ouest, la nécessité d’un enfant aurait besoin d’un partenaire ou un compagnon avec nous, ont besoin que les combustibles un sentiment d’amour ou le besoin d’aimer la personne que vous attendez de concevoir cet enfant.

La réalité psychique du besoin de plus d’enfants vivent dans un besoin pour des raisons de sécurité, apparemment le bien de l’enfant à nourrir et de soutenir à l’âge adulte. Mais cette attitude apparemment généreuse, sous-tendraient un désir caché chez certains parents d’être accompagnés à la vieillesse.

Dans ce type de situation, «amour» ou dire «je suis amoureux (se)’ est une manière inconsciente de dire: «J’espère que la personne pour qui je vais avoir des sentiments d’amour m’apporte des choses que je ‘attendait . ‘Tant que l’on éprouve en présence de l’être aimé des choses attendait d’elle, le sentiment persiste, mais si une personne aimée perd ou ne dispose pas d’une partie de ce qu’on attend, le sentiment de l’amour s’estompe ou s’éteint . Lorsque ce sentiment s’estompe, il n’est pas rare d’entendre: «Nos deux chemins séparés» car «mes besoins ont changé», «nous n’avons pas suivi la même route», etc A ce point la personne se sent. ‘À risque’ peut être sujettes à des crises d’angoisse.La personne peut être laissée plus ou moins indifférent, si ce n’est le cas que ce qui est «abandonné» est susceptible d’avoir un sentiment de tristesse, la jalousie, la colère ou même de haine …

Arts

Tout le temps, l’amour, comme «désir», a inspiré les artistes de toutes disciplines artistiques. Il est un thème majeur et avec le temps, les conséquences de la naissance, la vie et la mort.

Dans les arts visuels

L’amour a toujours été un thème favori dans l’histoire de la peinture et la sculpture, par la représentation de situations romantiques ou le symbolisme ou l’allégorie, impliquant des personnages mythologiques.

• Eros (ou Cupidon), dieu de l’amour profane, est souvent représenté dans les scènes que le sujet principal ou comme un personnage secondaire pour évoquer la présence symbolique de love.Child ou jeune ludique et fantaisiste, ailé et portant un arc avec lequel il tire flèches d’or dans les cœurs humains, qui leur fournissent l’amour et de désir d’amour. Les scènes représentées sont le plus: l’amour d’Eros à Psyché, Eros désarmé les enfants indisciplinés par sa mère, Aphrodite la victoire de l’amour sur les œuvres humaines (voir la célèbre version du Caravage) ou la lutte entre l’amour l’amour profane et sacrée.

• Aphrodite (ou Vénus), déesse de l’amour, la mère d’Eros / Cupidon, inspire souvent les peintres, y compris l’histoire de sa naissance. Il est déjà adulte dans le monde, nu et de la mer: les versions de Botticelli (voir La Naissance de Vénus), Cabanel, Bouguereau, Fantin-Latour ou de quelques-uns des plus célèbres.

• La vie amoureuse tumultueuse de Zeus / Jupiter a également été l’objet de nombreuses représentations: l’enlèvement de Léda, Europe, Ganymède et sont parmi les sujets les plus souvent traités.

• Les grandes histoires d’amour de l’histoire ou la littérature comme Tristan et Iseult, Roméo et Juliette, Ulysse et Pénélope, et de nombreux autres ont été traités dans la peinture, en particulier dans la période romantique (préraphaélisme, romantisme, etc.).

Par ailleurs, de nombreuses scènes d’amour de la vie quotidienne des hommes ont été représentés, puisque le tribunal a fait pour être aimé d’amour du théâtre, au baiser langoureux ou le libertinage. Un exemple est le tableau de Jean-Honoré Fragonard a appelé la serrure.

Dans la littérature

L’art de la poésie et le roman sont, avec la chanson, quelques-uns des moyens favoris de l’expression verbale de l’amour.

La langue française a une curiosité grammaticale:le mot amour est habituellement au masculin singulier, mais souvent dans le féminin pluriel («Un amour mort’ / ‘L’amour est mort»).

Annexes

Religion

← Article précédent: Corrigés commentaire littéraire Article suivant: Courant littéraire classicisme


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site