➔ LITTÉRATURE

Bovary

> > Bovary ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction


Madame bovary est un roman de Gustave Flaubert, publié en 1857 dont le titre est Madame bovary, les coutumes provinciales.

Résumé

Lors d’une visite de routine, Charles fait la connaissance d’une jeune femme, Emma Rouault, élevée dans un couvent et ennuyé à la ferme avec son père. Emma est séduit et épouse lui. Marqués avec un fer chaud par sa lecture de la jeunesse romantique, et d’entretenir une vision passionnée de la vie lyrique, elle commence à rêver d’une vie conforme à ses aspirations naïves d’une jeune fille de son mariage.

Mais sa vie comme un couple dégénère bientôt devenir terne et monotone. Charles, l’ambition privée, ne répond pas aux attentes pour une vie passionnante. Parfois, le bal donné au château de la Vaubyessard, qui marque une étape importante dans la vie d’Emma, ​​son aperçu alléchant de charmes d’une vie privilégiée, elle rêve depuis sa jeunesse. La soirée sera longue continuent de hanter son esprit.

Emma s’ennuie et tombe dans la dépression et de Charles, contre le cœur décide d’aller à Yonville, tandis que Madame bovary était enceinte. Elle a rencontré le pharmacien Homais archétype province significative s’enflent pas d’orgueil et de Léon, clerc de notaire qu’elle se sentait le charme, mais a laissé à Rouen.Si elle se redresse, Emma néanmoins dégoûté par son mari, qui ne semble pas comprendre ses préoccupations. Il sera séduit, à la foire agricole, par Rudolph, riche propriétaire terrien, mais impénitent coureur de jupons. Vite lassé du romantisme de la jeune femme hyperbolique. C’est après être tombé malade suite à la brusque départ de Rodolphe, elle voit un spectacle de Léo. Ce second lien se traduira par Rouen et exigent souvent des dépenses excessives. Elle a contracté des dettes avec un usurier, Lheureux.

Menacé par une saisie de ses biens et plus seul que jamais, Emma se suicide en absorbant l’arsenic. Plus tard, Charles découvre les lettres échangées avec ses amants. Il a finalement morte de chagrin après avoir pardonné, cependant.

La genèse

Le roman de Flaubert commence en 1851 et ya travaillé pendant cinq ans jusqu’en 1856. De Octobre, le texte est publié dans la Revue de Paris, sous la forme de savon jusqu’au 15 Décembre suivant. En Février 1857, le directeur de la revue, Léon Laurent-Pichat, Gustave Flaubert et l’imprimante sont en procès pour ‘insulte à la morale publique et la morale religieuse.’Soutenue par l’avocat Julius Antoine Sénard, malgré le procureur Ernest Pinard, Gustave Flaubert a été blâmé pour le«réalisme vulgaire et souvent choquant de la peinture des caractères ‘, mais a été acquitté. Le roman connaîtra un important succès en librairie.

Honoré de Balzac avait déjà abordé le même sujet dans la Femme de trente ans en 1831 comme un nouveau roman, paru en 1842 dans l’édition de La Comédie humaine Furne, mais un scandale. En sa mémoire que Flaubert sous-titré les habitudes de travail de la province, se référant à la nomenclature de la Comédie Humaine.

La genèse

Le roman de Flaubert commence en 1851 et ya travaillé pendant cinq ans jusqu’en 1856. De Octobre, le texte est publié dans la Revue de Paris, sous la forme de savon jusqu’au 15 Décembre suivant. En Février 1857, le directeur de la revue, Léon Laurent-Pichat, Gustave Flaubert et l’imprimante sont en procès pour ‘insulte à la morale publique et la morale religieuse.’ Soutenue par l’avocat Julius Antoine Sénard, malgré le procureur Ernest Pinard, Gustave Flaubert a été blâmé pour le «réalisme vulgaire et souvent choquant de la peinture des caractères’, mais a été acquitté. Le roman connaîtra un important succès en librairie.

Honoré de Balzac avait déjà abordé le même sujet dans la Femme de trente ans en 1831 comme un nouveau roman, paru en 1842 dans l’édition de La Comédie humaine Furne, mais un scandale. En sa mémoire que Flaubert sous-titré les habitudes de travail de la province, se référant à la nomenclature de la Comédie Humaine.

Analyse

Madame bovary contient les aspects des aspects réalistes et romantiques que l’œuvre de Flaubert, qui lui-même oscille constamment à la couleur grise, la réalité terne à la splendeur de l’imagination. Il est loin d’être sentimentale éducation Salammbô, Bouvard et Pécuchet la Tentation de saint Antoine. Même Flaubert voulait dire quand ils écrivent sur un sujet trivial, il a donné le réalisme pur. Il a échoué pour exorciser les vieux démons de son adolescence, tant mieux! Nous avons alors en face d’une œuvre originale qui échappe aux règles étroites d’une école, un mouvement ou tout simplement une doctrine [Réf. souhaitée]. Ses gains roman dans la profondeur, la personnalité, l’universalité peut-on dire. Flaubert a pu dire: «Ma pauvre bovary souffre et pleure dans vingt villages de France!’ La preuve que c’était plus que la transcription Delamare cas simple réaliste.L’auteur de Three Tales est situé exactement au tournant du siècle, héritant du mal du siècle romantique, la difficulté de vivre dans un monde borné, il annonce la rate et le Baudelaire incapacité à régler pour une vie qui intimidé idéal. Purifiant le romantisme de ses excès, il a créé un degré d’impartialité dans l’histoire, ouvrant la voie pour le roman moderne est critique et l’échec [réf. souhaitée]. Attachant une grande importance à l’esthétique, de Flaubert, pour qui «le style est«la recherche d’une musicalité, le rythme, les phrases hachées, de l’art sanctifiés et suggère les magiciens du verbe qui le nom de l’symbolistes. Flaubert, Madame bovary, en particulier, reste un solitaire, un artiste indépendant dont le travail va agir comme un ferment littéraire [réf. souhaitée]. ‘

← Article précédent: Biographie victor hugo Article suivant: Broadway


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles