➔ LITTÉRATURE

Bel ami de maupassant

Vous êtes ici : » » Bel ami de maupassant ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction

Bel-Ami est un roman réaliste de Guy de Maupassant publié en 1885 sous forme de feuilleton dans Gil Blas, dont l’action se déroule à Paris au XIXe siècle.

Ce roman raconte l’ascension sociale de Georges Du Roy de Cantel de (ou Georges Duroy) homme ambitieux et séducteur (arriviste – opportuniste), employé au bureau de la Northern Railway, a atteint le sommet de la pyramide sociale à Paris avec ses maîtresses et de collusion entre finance, les médias et la politique. Dans le contexte de la politique coloniale, Maupassant décrit les liens entre le capitalisme, la politique, la presse, mais aussi l’influence des femmes, privées de la vie politique depuis le Code Napoléon et de travail dans les coulisses pour éduquer et conseiller. Le travail apparaît comme une petite monographie de la presse parisienne dans ce Maupassant fait implicitement partie de son expérience en tant que journaliste. Et l’ascension de Georges Duroy peut être une allégorie de la montée de Maupassant propres. En effet, Bel-Ami est la description parfaite de Guy de Maupassant, un homme avec le désir simple et carrière militaire comme Georges Duroy.

Histoire

Contrairement à la vie, dont le rythme lent correspond parfaitement à la vie étroite de Jeanne, Bel-Ami est situé dans un monde agité de Paris où le héros arrive et séduisante, veut que son chemin.Un véritable «homme-fille», changeant et capricieux en amour comme dans celui des idées, Georges Duroy utilise son corps et les femmes à augmenter, d’où le surnom de Bel-Ami, comme Laurine, fille de Clotilde de Marelle, une de ses maîtresses, lui a donné. A travers le personnage, l’auteur nous montre au milieu du journalisme et de la Banque haute, au milieu des scandales politiques et financiers.

La hausse ensemble de ‘Bel-Ami’ est d’aller à Paris. Initialement, il est un pauvre jeune provincial qui monte à la richesse. Après un petit employé des chemins de fer, il rencontre Madeleine Forestier, Clotilde de Marelle, qui sera sa maîtresse tout au long du livre, M. Walter, le propriétaire du journal français La Vie, et ses personnages wife.These ont une importance majeure dans son évolution future.

Certaines scènes ont lieu dans l’église, comme son rendez-vous avec Virginie Walter à la Trinité, et son mariage avec sa fille, Suzanne Walter, l’église de la Madeleine. Il était dans l’appartement loué par Clotilde de Marelle, rue de Constantinople comme Duroy et traîner. D’abord embauché par Clotilde pour qu’ils puissent se rencontrer, Duroy finit par y déménager, mais il donne aussi la parole à Mme Walter dans cet appartement.


Au début de la vie nouvelle du Duroy, dans un modeste appartement de la rue Boursault et ensuite 127, rue de Constantinople, mais après son mariage avec Madeleine Forestier, il va vivre avec sa rue Fontaine. Tout au long du roman, Duroy est habitué à aller à certains endroits comme les Folies Bergère, et le Bois de Boulogne où il est allé faire une promenade avec Mme de Marelle, son amante. Folies Bergère, il a un ami qui est une femme de joie, de Rachel.

Mais les événements importants se déroulent ailleurs comme la mort de M. Forester va à Cannes où il était sous le conseil de la visite de son médecin avec ses parents, Madeleine Forestier Canteleu, le village où il habitait avant, et quand Suzanne loin de ses parents et a pris lui de La Roche-Guyon, un village sur la Seine entre Mantes et Bonnières. Ils ont maintenant acquis le nom de M. et Mme Du Roy de Cantel. Ayant séduit et épousé Clotilde de Marelle Madeleine veuve intrigante de Charles Forestier compagnon stationnés en Algérie et ancien rédacteur de la vie française est Mme Walter tombe dans son filet et les aider à prendre la George placer le journal.Pour essayer de l’obtenir quand il se casse, il donne des détails d’une manipulation en cours, un délit d’initié vrai, sur la dette marocaine qui sont sur le point de profiter de son mari et les ministres et qu’il serait l’instrument.

Contrairement à une Duroy l’article qui était d’avoir l’oreille du gouvernement et qui affirmait que la France ne serait pas intervenir militairement au Maroc, il colonise le Maroc, tout en garantissant sa dette et ainsi enrichir l’ensemble de ses détenteurs de laquelle M. de Marelle préalablement informé par Duroy , mais surtout M. Walter, fabuleusement riche, et qui avait acheté de grandes quantités à un escompte. Rendu fou par la jalousie d’enrichissement monstrueuse Walter après sa tacite mais secret – car il aurait probablement choisi sa crédibilité en publiant le tuyau au lieu de Mme Walter désinformation qui lui a été donné – il prévoit ensuite d’épouser la fille du directeur, Suzanne Walter . Mais pour cela il doit se débarrasser de Madeleine, qui, idéalement, le tronc avec le ministre des Affaires étrangères (également enrichie par le cas de la dette marocaine) en organisant un acte d’adultère, afin de divorce.

Enfin, il prend de l’épouser Suzanne, bien sûr, contre la volonté de Mme Walter, qui aime toujours éperdument.Duroy triomphe, il a finalement eu tout ce qu’il a toujours voulu: la gloire et la fortune. Son but est atteint, mais espère toujours aller plus loin dans une position de député ou de ministre. Et il est l’amant de Mme de Marelle, la seule femme qu’il l’aime donc très probable.

Histoire

Contrairement à la vie, dont le rythme lent correspond parfaitement à la vie étroite de Jeanne, Bel-Ami est situé dans un monde agité de Paris où le héros arrive et séduisante, veut que son chemin. Un véritable «homme-fille», changeant et capricieux en amour comme dans celui des idées, Georges Duroy utilise son corps et les femmes à augmenter, d’où le surnom de Bel-Ami, comme Laurine, fille de Clotilde de Marelle, une de ses maîtresses, lui a donné. A travers le personnage, l’auteur nous montre au milieu du journalisme et de la Banque haute, au milieu des scandales politiques et financiers.

La hausse ensemble de ‘Bel-Ami’ va Paris.Initially, c’est une province pauvre jeune qui monte à la richesse. Après un petit employé des chemins de fer, il rencontre Madeleine Forestier, Clotilde de Marelle, qui sera sa maîtresse tout au long du livre, M. Walter, le propriétaire du journal français La Vie, et son épouse. Ces personnages ont une importance majeure dans son évolution future.

Certaines scènes ont lieu dans l’église, comme son rendez-vous avec Virginie Walter à la Trinité, et son mariage avec sa fille, Suzanne Walter, l’église de la Madeleine. Il était dans l’appartement loué par Clotilde de Marelle, rue de Constantinople comme Duroy et traîner. D’abord embauché par Clotilde pour qu’ils puissent se rencontrer, Duroy finit par y déménager, mais il donne aussi la parole à Mme Walter dans cet appartement.

Au début de la vie nouvelle du Duroy, dans un modeste appartement de la rue Boursault et ensuite 127, rue de Constantinople, mais après son mariage avec Madeleine Forestier, il va vivre avec sa rue Fontaine.Throughout le roman, Duroy est habitué à aller à certains des endroits tels que les Folies Bergère, et le Bois de Boulogne où il est allé faire une promenade avec Mme de Marelle, son amante. Folies Bergère, il a un ami qui est une femme de joie, de Rachel.

Mais les événements importants se déroulent ailleurs comme la mort de M. Forester va à Cannes où il était sous le conseil de la visite de son médecin avec ses parents, Madeleine Forestier Canteleu, le village où il habitait avant, et quand Suzanne loin de ses parents et a pris lui de La Roche-Guyon, un village sur la Seine entre Mantes et Bonnières.Ils ont maintenant acquis le nom de M. et Mme Du Roy de Cantel. Ayant séduit et épousé Clotilde de Marelle Madeleine veuve intrigante de Charles Forestier compagnon stationnés en Algérie et ancien rédacteur de la vie française est Mme Walter tombe dans son filet et les aider à prendre la place George newspaper.To essayer de l’obtenir quand il se casse, il donne des détails d’une manipulation en cours, un délit d’initié vrai, sur la dette marocaine qui sont sur le point de profiter de son mari et les ministres et qu’il serait l’instrument.

Contrairement à une Duroy l’article qui était d’avoir l’oreille du gouvernement et qui affirmait que la France ne serait pas intervenir militairement au Maroc, il colonise le Maroc, tout en garantissant sa dette et ainsi enrichir l’ensemble de ses détenteurs de laquelle M. de Marelle préalablement informé par Duroy , mais surtout M. Walter, fabuleusement riche, et qui avait acheté de grandes quantités à un escompte. Rendu fou par la jalousie d’enrichissement monstrueuse Walter après sa tacite mais secret – car il aurait probablement choisi sa crédibilité en publiant le tuyau au lieu de Mme Walter désinformation qui lui a été donné – il prévoit ensuite d’épouser la fille du directeur, Suzanne Walter .Mais pour cela il doit se débarrasser de Madeleine, qui, idéalement, le tronc avec le ministre des Affaires étrangères (également enrichie par le cas de la dette marocaine) en organisant un acte d’adultère, afin de divorce.

Enfin, il prend de l’épouser Suzanne, bien sûr, contre la volonté de Mme Walter, qui aime toujours éperdument. Duroy triomphe, il a finalement eu tout ce qu’il a toujours voulu: la gloire et la fortune. Son but est atteint, mais espère toujours aller plus loin dans une position de député ou de ministre. Et il est l’amant de Mme de Marelle, la seule femme qu’il l’aime donc très probable.

Adaptations cinématographiques

Juin 1880. Georges Duroy, sous-officier a fait à la vie civile, est un beau jeune homme sans scrupules. Nouvellement employé dans les chemins de fer du nord, il flâne les boulevards de Paris en quête de fortune et de succès. Il rencontre un vieil ami de régiment, Forestier, qui va recommander au directeur de son journal, les Français life.With le soutien de son ami, George a été embauché comme journaliste ce qu’il peut doubler son salaire.

← Article précédent: Baroque mouvement littéraire Article suivant: Bernin extase

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles