Anti héros littérature

> > Anti héros littérature ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction modifié le 18 août 2019

L’anti-héros (ou anti-héros) est le personnage central d’une œuvre de fiction qui fait, dans certains cas, aucune des caractéristiques du héros conventionnel. Certains considèrent que le sens de ce terme comme suffisamment large pour englober également l’antagoniste qui, contrairement au méchant, suscite la sympathie et / ou une admiration considérable.

Histoire

Dans l’antiquité, les qualités du héros étaient typiques: la gloire,  la force, la volonté de gagner –  (Ajax, Hercules) courage (tous) la sagesse – pinutè – l intelligence (Ulysse), la grandeur, la grandeur d’âme – megethos -; des compétences exceptionnelles dans une activité noble, comme la guerre (héros de l’Iliade) ou l’art (Orphée), la performance des exploits (Hercule, Jason, Ulysse), la descente aux enfers, ou Nekuia (Aeneas, Héraclès, Orphée, Ulysse …) Apothéose, c’est-à-dire la divinisation.

L’anti-héros peut être un personnage maléfique, qui ne remplit pas noble quête, ou n’est pas sentiments altruistes animés, etc.Bien que le mot est nouveau, de nombreux personnages de la religion grecque antique commettre des actes franchement anti-héroïques (et Ajax, qui aveuglé par Athéna, tuant le bétail de l’armée achéenne, croyant ses guerriers à l’attaque, parce que les Achéens ont refusé d’hériter de la bras d’Achille, et donna à Ulysse).

Il peut également être un «bon» héros mais dont les caractéristiques physiques du rôle apparente distance (poids, taille, l’apparence, d’un handicap physique, psychologique ou). Le personnage peut aussi devenir «héros malgré lui’ en effectuant des prouesses sans chercher la gloire ou la justice.

Les ‘anti-héros‘ est aussi, cependant, assez souvent, un héros dans le sens que ‘héros malgré lui’ ou ‘caractère sans regarder’, il ne peut plus les incidents auxquels il est confronté, réaliser des exploits héroïques, même si c’est seulement à contrecœur.

Dans les représentations du monde moderne, où la figure héroïque a disparu (voir le désenchantement du monde), l’anti-héros peuvent être identifiés avec les has-been ou maladroit attachant (Schlemihl, Nasr Eddin Hodja …).

Histoire

Dans l’antiquité, les qualités du héros étaient typiques: la gloire, la gloire – kléos -;force, la volonté de gagner – BIE – (Ajax, Hercules) courage (tous) la sagesse – pinutè – l intelligence (Ulysse), la grandeur, de magnanimité – megethos -; des compétences exceptionnelles dans une activité noble, comme la guerre (héros de l’Iliade ) ou l’art (Orphée), la performance des exploits (Hercule, Jason, Ulysse), la descente aux enfers, ou Nekuia (Aeneas, Héraclès, Orphée, Ulysse …) apothéose (tous), c’est-à-dire la divinisation.

L’anti-héros peut être un personnage maléfique, qui ne remplit pas noble quête, ou n’est pas sentiments altruistes animés, etc. Bien que le mot est nouveau, de nombreux personnages de la religion grecque antique commettre des actes franchement anti-héroïques (et Ajax, qui aveuglé par Athéna, tuant le bétail de l’armée achéenne, croyant ses guerriers à l’attaque, parce que les Achéens ont refusé d’hériter de la bras d’Achille, et donna à Ulysse).

Il peut également être un «bon» héros mais dont les caractéristiques physiques du rôle apparente distance (poids, taille, l’apparence, d’un handicap physique, psychologique ou). Le personnage peut aussi devenir «héros malgré lui’ en effectuant des prouesses sans chercher la gloire ou la justice.

Les «anti-héros» est néanmoins trop souvent, un héros dans le sens que ‘héros malgré lui’ ou ‘caractère sans regarder’, il ne peut plus les incidents auxquels il est confronté, réaliser des exploits héroïques, même si cela à contrecoeur.

Dans les représentations du monde moderne, où la figure héroïque a disparu (voir le désenchantement du monde), l’anti-héros peuvent être identifiés avec les has-been ou maladroit attachant (Schlemihl, Nasr Eddin Hodja …).

Typologie

Le premier cas concerne surtout les personnages principaux des œuvres comiques de la littérature (le héros de Trois hommes dans un bateau de Jerome K. Jerome, par exemple), la bande dessinée (Gaston Lagaffe, Jean-Claude Tergal), film (la plupart des personnages joués par Woody Allen), mais ils peuvent également être trouvés dans des ouvrages sérieux, chose non sans humour, comme le personnage principal et narrateur de recherche du temps perdu de Proust et bien sûr celle de l’homme de la Musil sans qualités, deux paradigmes de la ‘pas de héros‘ dans le monde moderne novel.Many personnages principaux des films de Clint Eastwood comme réalisateur, comme ceux de Honkytonk Man et Bronco Billy est aussi le héros de cette veine «sans qualités».

← Article précédent: Année sabbatique Article suivant: Antigone livre


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site