Litterature gabonaise

> > Litterature gabonaise ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction

Gabon, en forme longue la République gabonaise, est un pays situé dans l’ouest de l’Afrique centrale, traversé par l’équateur, faiblement peuplée. Suivant le Congo-Brazzaville, la Guinée équatoriale et le Cameroun est un pays où la flore et la faune forestière sont encore bien conservées. Ancienne colonie française, le Gabon est devenu indépendant en 1960.

Economie

Le Gabon est un pays riche sous-sol. Il exporte du manganèse, pétrole, gaz, fer, bois et autres produits de son sol et du sous-sol pendant une longue période. L’exploitation des mines d’uranium de Mounana, situé à 90 km de Franceville, a été abandonnée en 2001 en raison de l’arrivée sur le marché mondial de nouveaux concurrents. Le renouveau de l’exploitation de ses importants gisements d’uranium est aujourd’hui d’actualité. Former les exportations-Franceville Libreville, depuis les années 1980, les mines de minerai, de manganèse, d’uranium et de fer située à Moanda. Les gisements de métaux ferreux Makokou Bélinga au nord-est ne sont pas encore exploitées. Leur fonctionnement actuel est prévue pour 2012.

Les revenus du pétrole, qui sont devenues importantes dans les années 1970, n’ont été que partiellement utilisés pour moderniser le pays et à diversifier l’économie gabonaise.En fait, la population jouit de peu de la richesse du Gabon, de sorte que le niveau de vie des Gabonais signifie beaucoup reste malgré un niveau relativement élevé du PNB par habitant. Compte de l’huile pour la moitié du PIB.

Histoire

La population du Gabon a été fait par vagues successives d’immigration, jusqu’au XIXe siècle, un plus grand nombre des Pygmées et Bantous, de nos jours la majorité. C’est durant cette qu’accostèrent processus du XVe siècle les premiers Européens, Portugais. Le nom vient du Gabon, en outre, ces premiers colons: GABAOA en portugais signifie ‘caban’ par rapport à la forme de l’estuaire qui borde la côte de Libreville. La France détient Gabon progressivement à partir du milieu du XIXe siècle.

En Octobre 1958, la Communauté française est nouvellement créé, le Conseil de Gouvernement du Gabon, fondée sur l’article 76 de la nouvelle Constitution de la Ve République (1958 version), appelle à la transformation du Gabon département français. Léon Mba, président du Gabon, Louis Sanmarco charge, administrateur colonial, soumettre une demande au gouvernement métropolitain.Sanmarco fin de réception d’un non-réception, le général de Gaulle il ya pas favorable, au grand dam de Léon Mba lui-même (voir le compte de la situation et les commentaires de Louis Sanmarco à ce sujet sur l’article sur lui).

Le 17 août 1960, que la grande majorité des colonies françaises en Afrique sub-saharienne, le Gabon est devenu indépendant, Léon Mba devient le premier président. Cette initiative sera appuyée par la France, qui va même militairement son maintien au pouvoir (intervention de l’armée française en 1964 à son avantage), ce jusqu’à sa mort en 1967, où il a été succédé par son chef de cabinet d’Albert Bongo Bernard.

Dès que les contrôles, le seul Bongo établit la création du Parti démocratique gabonais, et toute tentative de museler l’opposition contre lui. L’exploitation des richesses naturelles (bois, minéraux et en particulier le pétrole), offre une relative prospérité au Gabon, et sont principalement du président Bongo, un chef de très courtisé, notamment par la France, ce qui rend l’un de ses alliés plus sûrs en Afrique.

En 1975, le Gabon a rejoint l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).Certains croient que la conversion du président Bongo à l’Islam (après laquelle il a adopté le nom musulman d’Omar), pour flatter la majorité arabe dans l’organisation, n’est pas étranger à cette décision.

Dans la fin des années 1980, baisse des prix pétroliers a plongé le Gabon dans une grave crise économique qui se poursuit aujourd’hui, exhortant la population à augmenter la demande sociale et politique. Une conférence nationale pour reconstruire le pays a ouvert en 1990, ce qui mène éventuellement à la restauration du multipartisme.

En 1994, l’affaire Elf a éclaté en France et bientôt aux éclaboussures Bongo et son entourage, la banque d’investissement la FIBA ​​(International Bank of Africa en français) dont la famille Bongo est un actionnaire, ainsi que la République du Congo (l’aîné dont la fille du Le président Denis Sassou-Nguesso, Edith, est la seconde femme d’Omar Bongo) d’être mélangé avec les affaires politico-financières.

Le 27 Novembre 2005, Omar Bongo Ondimba a été réélu avec 79,18% des voix selon les résultats officiels des élections présidentielles. L’opposition, dirigée par Pierre Mamboundou, a dénoncé l’élection et de parler de fraude massive. Omar Bongo est décédé Juin 8, 2009, à l’âge de 73 ans, sans successeur désigné.Le jeu des acteurs est assurée par le président du Sénat, Rose Francine Rogombé.

Le 3 Septembre 2009, Ali Bongo, ministre de la Défense, a réussi Omar Bongo du Gabon à la tête avec 41,79% des suffrages exprimés, soit environ 141 000 voix sur 800 000 électeurs inscrits. Il a battu Pierre Mamboundou, crédité de 25,64% des voix.

Population

Langues

La population du Gabon est francophone à 80%. C’est la proportion la plus élevée de tous les pays africains. Le Gabon est un membre à part entière de l’Organisation internationale de la Francophonie.

Le Gabon est le foyer de la station de radio internationale d’abord sur le continent africain, Africa n ° 1, qui diffuse en français. Les transmetteurs sont installés Moyabi, à 600 km au sud de Libreville.

Démographie

Ethniques

Le Gabon a près de cinquante groupes ethniques. Parmi lesquels il ya des Fang majorité, Punu du Nzebi l’OBAMBA les Kota, les Guises, les Vungu, les Téké, mine, etc. D’autres groupes ethniques guère compter que quelques centaines d’individus. Culturellement, certaines sont contraintes de fusionner progressivement dans la masse et de perdre leur langue et leurs particularités.

Il est difficile de donner une liste exhaustive, car certains groupes ethniques sont sous-ensembles que d’autres groupes et elle dépend du niveau de détail qui doit être achieved.Language et les traditions d’une population peut être distinguée de mais quand une variante locale de dialecte ou pratiques culturelles est suffisante pour justifier la classification distincte de l’ethnicité? Voici donc une liste non-exhaustive et parfois redondante (un sous-groupe peuvent être répertoriés sous une seule entrée alors que le groupe auquel il se rapporte est ci-dessous).

Plusieurs noms ou orthographes peuvent apparaître pour désigner la même ethnie. En effet, le Ba préfixe est souvent au pluriel dans les langues bantoues de sorte que ‘Bapunu’ et ‘Punu’ désigne la même ethnie, vu au pluriel ou au singulier. Vous pouvez aussi trouver une plus ou moins le même nom anglicisé ‘Punu’ et ‘Pounou’ sont un seul et même mot écrit différemment.

Politique

Le Gabon a un système présidentiel. Le premier président de la République gabonaise est Léon Mba. Le second est le Président Omar Bongo de 1967 à sa mort en 2009. Le 3 Septembre 2009, son fils, Ali Bongo est devenu le troisième président du Gabon.

Entre 1968 et 1990, le pouvoir de Bongo est basé sur un parti unique, le Parti démocratique gabonais (PDG). Après la tourmente politique qui a frappé une grande partie du continent africain après la chute du mur de Berlin, permet à plusieurs Bongo au Gabon en 1990.

Les accords internationaux

Le Gabon a signé sans réserve la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés et son Protocole de 1967 et la Convention de 1969 régissant les aspects propres aux problèmes des réfugiés en Afrique.

Culture

Les religions indigènes et importés

← Article précédent: Litterature francaise 18eme siecle Article suivant: Litterature grecque


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site