/*

La forme visuelle : Une éventuelle page de garde

Vous êtes ici : Accueil » littérature » La forme visuelle : Une éventuelle page de garde
La forme visuelle : Une éventuelle page de garde

[tab:ARTICLE]

Si la « une » est composée à neuf à chaque édition, une page de garde ne s’impose pas vraiment, même si elle peut faire repairer le document ou contribuer à la hiérarchisation des informations, en complétant les mentions obligatoires indiquées pour la couverture par des éléments utiles, mais moins importants ; en revanche, elle est indispensable dans le cas d’une couverture préétablie.

Elle apporte alors les informations variables indiquées précédemment :

  • numéro et date de parution de la revue ;
  •  fourchette des dates de parution des articles ;

Elle peut y ajouter des données complémentaires :

  • indication des supports (sans qu’il y ait tromperie sur la marchandise : une revue de presse sous-titrée « quotidiens » ne saurait inclure des extraits d’hebdomadaires ou de magazines divers) ;
  •  éventuellement, indication des destinataires du document, s’ils ne sont pas trop nombreux pour une revue de presse donnée, mais surtout si l’organisme destine des revues de presse différentes selon les catégories de personnes – par exemple les élus, ou le personnel administratif dans une collectivité territoriale ; dans ce dernier cas d’ailleurs, la précision est suffisamment importante pour figurer sur la couverture.

[tab:VIDEOS]

Vidéo : La forme visuelle : Une éventuelle page de garde

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : La forme visuelle : Une éventuelle page de garde

http://www.youtube.com/watch?v=pW2PXf5Mzsw [tab:END]

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié